publicité

Tuisamoa: le câblier Ile de Ré à bon port. Il marque le passage de Wallis dans l'ère du haut-débit. Retour sur cet évènement

Le câblier Ile de Ré est arrivé à Wallis ce samedi. Un évènement pour notre territoire. Ce navire chargé de raccorder Wallis et Futuna au câble numérique TUISAMOA. Et aussi le plus gros bateau à franchir la passe de HONIKULU. C'est un capitaine Wallisien qui était à la manoeuvre.

© Stéphanie Vili
© Stéphanie Vili
  • Stéphanie Vili.
  • Publié le , mis à jour le
11h05, une demie-heure avant la marée basse. L’instant est historique, le navire câblier "île de Ré" franchit la passe de Honikulu dans le sud de wallis avec une demie heure d’avance par rapport au programme.
Le temps est couvert mais la mer est calme. des conditions idéales pour l’entrée du câblier.
C’est l’étape la plus délicate de l’opération.

Avec une largeur d’environ 40 mètres, la passe de Honikulu est le seul accès vers le lagon pour ce navire 143 mètres de long pour 23 de large.
Les moyens mis en place pour l’arrivée du câblier sont exceptionnels. A proximité de l’ilot Nukuatea (l’ilot des lépreux) , un navire remorqueur venu des Fiji. Le KATEA est prêt à intervenir au moindre problème technique pour assister "l’ile de ré".
Le câblier chargé de raccorder Wallis et Futuna au câble numérique Tuisamoa s’engage dans la traversée des plus de 10 kilomètres séparant la passe de Honikulu du point de mouillage situé à 2kms des cotes de Ha’afuasia.

Petelo Vaisala à la manoeuvre. © WF 1ère.
© WF 1ère. Petelo Vaisala à la manoeuvre.

1heure de manœuvres en zigzaguant entre les coraux. Pour l’occasion, un pilote local, le capitaine Petelo Vaisala est aux commandes du câblier.
12h30. l’ile de ré stationne devant la pointe utuloko a ha’afuasia. Un endroit choisi pour la profondeur de ses eaux.
L’opération est un succès. le capitaine Vaisala reprend enfin son souffle :"c’est le plus gros bateau à franchir la passe de Honikulu alors évidemment j’appréhendais beaucoup cette traversée. On est jamais sûr. Je suis très content, on a eu de la chance et le navire est arrivé à bon port. Il y a eu un changement de programme, je suis obligé de rester à bord jusqu’au départ du bateau. Les moteurs du bateau sont en route, cela garantit une certaine stabilité donc pas besoin de jeter l’ancre. On appelle ça la position dynamique. L’ile de ré ne peut pas jeter l’ancre. La zone où nous trouvons est un cercle délimité. Si l’on jette l’ancre non seulement on risque de heurter les coraux mais en plus de ça nous ferait perdre du temps. Avec cette position dynamique nous gagnons une heure ".
Petelo Vaisala a l’obligation de rester à bord jusqu’au départ du câblier ce lundi 21 novembre. Le câblier prendra la direction par la suite de Futuna prochaine étape pour le câble Tuisamoa.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play