Va'a : dernier jour d'entraînement pour Wallis et Futuna avant le début des compétitions

va'a tahiti
Tahiti Va’a 2018
Le rythme s'accélère à un jour du début des compétitions de va'a, Jeudi 19 juillet. En amont, les délégations ont eu 3 jours pour se familiariser avec le plan d'eau. Au dernier jour d'entraînement, nos rameurs sont confiants.
Ce mercredi 18 juillet, 22 délégations se partagent la baie de Taa'one et ses 8 couloirs de course. Dernières sessions d'entraînement et de familiarisation pour les rameurs. Ceux de Wallis et Futuna ont obtenu un créneau de 2 heures pour peaufiner leur technique en pirogue individuelle (V1) et en V6.

Des pirogues à la météo : toutes les conditions réunies pour bien ramer


A quelques heures de sa première course en championnat,  Jacky Tu'akoifenua n'a qu'une seule hâte : ramer. 

" ça fait du bien de pouvoir porter sa pirogue à l'aide d'une seule main. Pas de problème pour l'équilibre, tout va dépendre du rameur et de sa manière de se positionner" dit Jacky Tu'akoifenua.

C'est le second entraînement sur le plan d'eau officiel pour les rameurs de Wallis et Futuna. Le temps qu'il faut pour qu'ils se fassent une idée de la compétition. Et selon Kusitino Manufekai, le président du club Lifuka, les conditions sont optimales : 

"Nos rameurs sont satisfaits parce-que les couloirs sont vraiment rectilignes. En plus on a le vent par derrière, c'est un petit plus pour les V6 et V1"

Sur la baie de Ta'aone , les entraînements s'enchaînent


Le comité organisateur local (COL) a délivré aux délégations 3 jours de familiarisation avec le plan d'eau de Taaone. Wallis et Futuna ont eu tout juste 2 jours pour s'entraîner. La faute au grand nombre de rameurs, selon Lemisio Liogi-Mafutuna, le président de la Ligue de Va'a du Territoire : 

"On se retrouve avec des délégations de 500 rameurs, du coup le COL essaie de gérer les entraînements pour que chaque pays puisse se familiariser avec les pirogues"

Jeudi 19 juillet, Wallis et Futuna participeront à la première course du championnat élite. En ligne de départ : les rameurs open hommes en V12 sur 500 mètres.

Le reportage de Stéphanie Vili et Lagimaina Hoatau, nos envoyés spéciaux :
©wallisfutuna