publicité

Vanuatu 2017 : Israël Kaikilekofe décroche trois premières médailles pour Wallis et Futuna

Une médaille d'or et deux d'argent en haltérophilie. Israël Kaikilekofe arrive second derrière les Samoa, avec 321 kilos soulevés. Ce mercredi 06 décembre, le prodige de 19 ans confirme sa place de champion au Vanuatu. Toute la délégation du fenua était à la salle d'Epauto pour le soutenir. 

© seilala vili
© seilala vili
  • Par Stéphanie Vili
  • Publié le , mis à jour le
Il était pressenti pour le podium, il l'a fait. Israël Kaikilekofe a remporté les trois premières médailles wallisiennes et futuniennes de ces Xèmes Mini Jeux du Pacifique.

© Seilala VILI
© Seilala VILI


La deuxième marche du podium et trois médailles

Wallis et Futuna obtient sa première médaille à Epauto. De l'or, 148 kilos de fonte soulevés à l'arrachée par Israël Kaikilekofe.
La victoire en tenant compte du deuxième essai. Le troisième et dernier passage, 152 kilos, n'a pas été compté. 

Lors de la deuxième épreuve, l'épaulé jeté, la tension monte. Après deux essais infructueux du candidat fidjien pour soulever 172 kilos, Israël prend place.
Il soulève 173 kilos d'une traite, sous les acclamations du public.
Ce seul essai compté par le jury rapporte la deuxième place à Israel, la médaille d'argent.

Au final, Israël a soulevé 321 kilos, à peine 6 kilos de moins que le samoan Don Opeloge. Ce score lui permet d'accéder à la seconde marche du podium et d'avoir une troisième médaille, en argent.

© Seilala VILI
© Seilala VILI

Six nations et sept haltérophiles se sont affrontés dans la catégorie des moins de 85 kilos.
Interrogé avant le début des épreuves, Israël est confiant mais redoute tout de même le samoan. " Parce-qu'on a à peu près le même parcours" souffle t-il avant de reprendre ses échauffements.

Tout au long des deux épreuves, Kaikilekofe et Opeloge n'ont cessé de faire monter le poids à soulever.
Finalement le samoan raffle la première place mais Israël marque les esprits.

© seilala VIli
© seilala VIli


Israel Kaikilekofe, la fierté de la délégation

"C'est incroyable. il l'a fait et c'est ce qui compte. On était sûrs qu'il aurait une médaille", déclare Yves Tuiseka, un entraînneur d'Israel.

Ce mercredi 06 décembre dans la salle d'Epauto, la délégation de Wallis et Futuna est au complet. Les trois ministres coutumiers Mukoifenua, Safeitoga et Safeisau sont au premier rang.



A la fin de la remise des médailles, tout le monde se presse pour saluer le champion. La fierté se lit dans tous les regards wallisiens et futuniens.
Israël a un demi sourire, l'objectif n'est que partiellement atteint. "Je suis content, j'étais sur d'avoir une médaille, mais j'aurais préféré la première place. C'était dur. j'ai perdu du poids depuis que je suis au Vanuatu. Ce doit être à cause du climat" , dit Israël.

Le chef de délégation Michel Brial partage le sentiment d'Israel.  " C'est dommage mais nous sommes fiers de lui" dit-il.

A presque 20 ans, le champion de France junior vit ses premiers mini jeux du Pacifique. Avec 321 kilos soulevés, il reste loin de sa meilleure performance, 332 kilos soulevés, le record national.

Une seule journée de compétition pour Israel. Ses deux autres collègues prendront le relai dès ce jeudi 07 décembre, dans la catégorie des poids lourds.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play