Victimes du monopole, les consommateurs de Wallis et Futuna, dénoncent la vie chère

consommation
consommation
Coup de projecteur sur les monopoles en général sur le territoire. Distribution, transports maritimes ou aériens, la liste est longue. Il y a encore très peu de concurrence dans le secteur privé. Une situation qui permet très souvent des abus. Le consommateur en subit les conséquences.
 
La nouvelle avait surpris la population au début du mois d’octobre. La principale société de distribution commerciale de Wallis et Futuna avait été sanctionnée par l’Autorité de la Concurrence. General Import a écopé d’une amende de 250 000 euros, soit 30 millions de francs pacifique. Après l'entrée en vigueur de la loi Lurel, en 2012 et jusqu'en 2015, General Import a bénéficié, pour le territoire de Wallis-et-Futuna, de droits exclusifs d'importation pour l'achat de produits de grande consommation. Pour l'Autorité de la concurrence ces pratiques ont entravé le développement de concurrents et pesé sur le pouvoir d'achat des ménages.

  Dans quasiment tous les domaines, il n'existe aucune concurrence. Cela entraîne très souvent des situations abusives. Certains mettent en cause la position géographique défavorable de Wallis et Futuna et la baisse de la population.
Les explications dans ce reportage de Sofia HOATAU, Lagimaina HOATAU :
 
©wallisfutuna

Tout est cher à Wallis et Futuna. Pas trop le choix en alimentation, en matériaux de construction, dans pratiquement tous les besoins du quotidien ! Une grande partie des consommateurs du fenua se dit victime du monopole. Les témoignages dans ce reportage :
 
©wallisfutuna



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live