publicité

Volleyball: la ligue de Wallis et Futuna bientôt de retour au sein de la fédération française

  • Par Patrick Ferrante
  • Publié le
La ligue de volleyball de Wallis et Futuna avait été suspendue en 2011 de la FFVB, la Fédération française de volleyball, pour un différend financier.
La ligue territoriale accusait en effet un retard de paiement, notamment en matière de cotisation des adhérents.
La FFVB n'avait pas reconduit son soutien technique au territoire et le flux de jeunes Wallisiens et Futuniens vers les clubs de la métropole avait été interrompu.

Changement de politique en ce début d'année avec l'élection d'un nouveau bureau avec à sa tête un nouveau président, le Futunien Falemaa Kaikilekofe.
La ligue devrait réintégrer la FFVB cette année après paiement de ses arriérés, soit 600 000 francs Pacifique (5000 euros), pour les années 2012-2015, selon le nouvel élu.
Falemaa Kaikilekofe a affirmé que la majeure partie du remboursement provenait d'un donateur, un mécène ayant souhaité gardé l'anonymat.

Pour 2016, la ligue espère porter à environ 400 le nombre de licensiés-cotisants, contre 350 à 370 les années précédentes. La license est désormais à 2500 francs (22 euros) et chaque club du territoire doit régler désormais 10 000 francs (82 euros) par an à la ligue. 

Ces mesures devraient permette d'assainir la situation financière de la ligue et permettre à nouveau à de jeunes Wallisiens et Futuniens de jouer dans l'héxagone.
Plusieurs adolescents sont déjà sur les rangs pour rejoindre leurs illustres ainés: les Tuia, Kolokilani, Tuifua, Tupou, les frères TaKaniko, Malivao et bien d'autres...


L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play