Wallis et Futuna : faut-il craindre un décrochage scolaire pour les enfants en primaire?

éducation
décrochage scolaire

Trois mois sans cours présentiel pour les enfants du premier degré sur le territoire, de plus en plus de parents craignent un décrochage scolaire. La rentrée est fixée au 21 juin. 

Depuis le début de l'année, les élèves des écoles primaires n'ont eu qu'un mois de cours de février à mars. Et à cause de la crise sanitaire, le territoire est en confinement. Depuis, les personnels enseignants assurent la continuité pédagogique à la maison, mais la situation est compliquée aussi bien pour les enfants que les parents. Il faudra attendre le 21 juin pour la rentrée, une attente trop longue au goût de certains parents dont les enfants sont proches du décrochage. Exemple à Futuna dans le reportage de Ginette Sokotaua et Tamolevai Maituku.