Wallis : situation d'une esthéticienne touchée par la crise

coronavirus
Institut de beauté

Les instituts de beauté font partie des entreprises dites non essentielles, donc fermés depuis le 09 mars 2021. C'est le cas de l'institut de beauté de Jacqueline Tuita dans le centre de Wallis qui a été durement touché par la crise mais elle ne baisse pas pour autant les bras.

Depuis le début du confinement à Wallis et Futuna, seuls les commerces d'alimentation sont restés ouverts. Toutes les entreprises dites non essentielles sont restées fermées. C'est le cas des instituts de beauté. Wallis compte quatre instituts, tous sont fermés depuis le 09 mars dernier. Jacqueline Tuita tient un institut de beauté et un salon de coiffure dans le centre de Wallis. Son entreprise a durement été touchée par la crise, mais elle ne baisse par pour autant les bras. Pour passer le temps depuis le début du confinement, Jacqueline crée des vernis à ongles bio. Dans son institut et dans son salon, elle a tout préparé pour la reprise. Le reportage de Mirna Kilama et Jean François Puakavase.