wallis & futuna
info locale

Cyclone "AMOS" : l'alerte rouge maintenue mais très peu de dégâts à Wallis

météo wallis
"AMOS"
Une trajectoire étonnante avec un demi-tour et une arrivée vers Wallis puis les Samoa
Le dernier bulletin météo est rassurant pour Wallis. Le cyclone "AMOS" est passé à 90 km de Wallis au lieu des 50 km prévus dans les projections de Météo France.
Les vents ont donc soufflé moins fort.
02h00 du matin. L'une de nos équipes fait le tour de l'île pour se rendre compte sur le terrain de la situation. Départ du sud, de la station. Dans la descente vers la RT1 quelques feuilles forment par endroits un tapis vert. Un arbre menace de se coucher et des palmes de cocotier ont été arrachées et jetées sur la chaussée. Rien à voir avec le cyclone EVAN en décembre 2012. Ldes arbres avaient été arrachés et s'étaient abattus sur la route rendant l'accès à notre station impossible. L'équipe avait dû finir la dernière partie vers la station à pied...


L'électricité coupée dans le secteur de Hihifo

L'équipe de reportage prend la RT1 vers le centre de Mata Utu.  Pas de dégâts apparents. DAns les maisons des lumières qui témoignent que le réseau électrique n'est pas coupé. 
Place Sagato Soane le Palais royal est éclairé. A 300 mètres, la route vers le warf est très ventée. L'océan, à marée basse dans le lagon, est relativement calme. Au moment d'Evan, des rouleaux avaient déferlé en rangs serrés vers la côte. Des débris divers avaient été jetés sur le rivage et jusque devant le parvis de la cathédrale.

Direction Vakala à Liku. Le bord de mer subit quelques rafales de vent -60 à 80 km/h- mais pas de débordement. Au centre de loisirs l'abri des petits catamarans s'est effondré. La situation le permettant l'équipe décide de longer la côte nord vers Vailala et Liku. Tout le secteur Ouest, dans le district de Hihifo, est plongé dans le noir. Le réseau a sauté à 16h00. Deux tentatives de le remettre en marche ont échoué. Il faudra attendre demain matin.pour que les équipes de EEWF puissent rétablir le courant.
Le véhicule serpente entre d'énormes flaques d'eau, parfois obligé de les traverser. Les conséquences des très fortes pluies qui ont gorgé le sol depuis plusieurs jours.
L'aéroport, comme le lycée sont aussi dans le noir. Retour vers le centre. Un peu avant le rond-point de Holo les maisons sont à nouveau éclairées.

La cellule de crise en activité à l'Administration supérieure

A l'administration supérieure, la salle des opérations est occupée par la permanence de crise. Le Directeur de cabinet du Préfet et son adjoint chargé de la Sécurité civile, un gendarme, le Directeur adjoint de l'Agence de santé et le directeur adjoint du SPT pour les communications. Ils sont en relation avec le directeur de Météo France devant ses ordinateurs dans son local de l'aéroport.
Aucun appel chez les pompiers. Personne ne s'est présenté à l'Agence de santé où une permanence d'accueil était prête à recevoir des victimes.
Il est 2h40. Le "  bulletin météorologique spécial n°15/2016" est tombé quarante minutes plus tôt. Il fait le point à 00h00. Il est rassurant. "Le cyclone génère en son centre des vents de 140 km/h avec des rafales à 200 km/h. Mais Wallis est éloigné, le vent est resté modéré avec des rafales de 60 à 80 km/h."
Les prévisions vont aussi dans le sens de l'accalmie : "les rafales maximales jusqu'en fin de nuit seront de 90 à 110 km/h". En revanche, alors que la pluie avait presque cessé il faut s'attendre à des "cumuls de pluies importants avec des averses orageuses".
Les creux en mer reste très forte avec des creux à 4 ou 5 mètres. Pas de sortie en mer donc. 
Futuna a été largement épargnée par "AMOS". Seul l'état de la mer demande de la vigilance.

Le prochain bulletin météo est attendu à 8h00 ce samedi matin. L'alerte rouge pourrait alors être levée.

















Publicité