Décrochage scolaire : une école à la maison

éducation wallis
école à la maison

Rester trois mois sans cours présentiel est trop long pour certains parents. Pour éviter le décrochage scolaire, Rozette Yssouf est psychologue clinicienne, et pour son fils, elle a créé l'école du bonheur. 

Alors que les 1 401 élèves du secondaire ont fait leur rentrée le 25 mai, les 1 400 et quelques élèves du primaire doivent quant à eux attendre encore un mois avant de reprendre les cours le 21 juin. Quand les enfants se relâchent et ne veulent plus rien faire, il faut leur redonner l'envie d'apprendre. Tenir le rôle d'enseignante à la maison est devenu le quotidien de Rozette Yssouf depuis des semaines. Psychologue clinicienne, elle a créé l'école du bonheur pour son fils et ainsi éviter un relâchement au niveau de la continuité pédagogique. En plus de son fils, elle accueille aussi trois garçons de son voisinage. Le reportage de Paula Semoa et Mélodie Sione.  

Pour la fête des mamans ce dimanche 30 mai, les petits écoliers de l'école du bonheur ont composé un joli poème : 

Rose d’amour,

 Losa Ma fu,

Je t’aime beaucoup.

Petite maman

Tu es ma lumière qui m’éclaire

Dans la nuit.

Et tu me rends heureux.

Tu me donnes le courage

D’affronter mes plus grandes peurs.

Tu es comme un poisson

Qui nage tout près de moi.

Je me sens joyeux

Quand tu es à côté de moi.

Tu es ma petite fleur d’amour

Ma petite rose qui me fait plaisir.

Maman tu es comme une marguerite

Qui sent bon,

Tu brilles comme le soleil

Tes yeux sont comme la lune.

Tu es la petite merveille

De mon cœur.

Tu es ma couverture qui me réchauffe

Quand je suis triste,

Sans toi, je ne survivrai pas

Dans ce monde cruel !

Maman,

Je t’aime et je t’aimerai éternellement

RTKS