publicité

Législatives 2017 : les grandes lignes du programme de Napole Polutele

Napole Polutele, député sortant se représente pour un deuxième mandat. Elu non inscrit, il est le candiat de la majorité de l'assemblée territoriale. Développer le territoire c'est développer son économie au travers de 4 secteurs dont le tourisme. 

© Thierry Pambrun
© Thierry Pambrun
  • Par Fatima Maniulua
  • Publié le , mis à jour le
Développer le territoire, c'est développer son économie au travers de quatre secteurs : 
  1. l'activité tertiaire
  2. l'économie bleue
  3. le secteur primaire
  4. le tourisme
Ces 4 secteurs ont été mis en avant pour répondre à une préoccupation urgente aujourd'hui, enrayer l'hemorragie démographique. Les jeunes, les moins jeunes et les vieux partent. Dans le dernier recensement, il a été constaté que le territoire a perdu plus de 2 500 de ses habitants. Une reflexion a été menée ces 2 dernières années, en partenariat avec toutes les institutions (forces vives de Wallis et Futuna), dans le but d'établir un document cadre qui envisage des activités de 2016 à 2030.  

  • Le tourisme
Si on parle de tourisme, ce n'est pas du tourisme de masse. Le tourisme, c'est mettre en avant les activités de niche. Le territoire possède des atouts pour développer ce tourisme. Il faut mettre en valeur la mer, le soleil.  
Si le développement du tourisme est envisagé, le nouveau gouvernement a promis de mettre en place 1 milliard d'euros en 5 ans pour aider ce secteur à se développer. 
"Pas de tourisme sans qu'il y ait des tarifs préférentiels pour faire venir les touristes"
C'est justement le cadre ouvert avec l'appel d'offre sur la nouvelle ligne Fidji-Wallis pour la mise en place d'un ATR 42.Il permettrait de faire venir des touristes de Fidji pour visiter le territoire. 

  • le secteur primaire
Soutenir l'activité agricole est nécessaire aujourd'hui. 80% de la population ne travaille pas. Une population qui vit avec ses moyens et qui n'obtient pas de l'Etat une aide comme le RSA. 
Il faut soutenir ces activités pour trouver un moyen de remplacement, pour permettre aux pêcheur et aux agriculteurs de continuer leurs activités et de les valoriser. 
"Il ne suffit pas de produire, il faut aussi les transformer et les vendre"

  • L'économie bleue
Le territoire de Wallis et Futuna a un espace maritime de plus de 3 000 km2 qui ne est pas exploité. Il faut s'orienter aujourd'hui vers l'exploitation de cette zone économique qui n'est pas développée. 
L'exploitation sous-marine ne sera possible que dans 50 ans, mais il faut prévoir dès aujourd'hui des activités de substitution pour maintenir la population en place. 

  • L'activité tertiaire
Le secteur tertiaire est un secteur privé. Avec l'arrivée du câble, on pourra proposer à aux entreprises extérieures (travaillant par exemple dans la vente à distance)  de venir sur le territoire en mettant en avant la fiscalité attractive. 

"Voir ces populations baisser aujourd'hui, c'est voir baisser les recettes, car la DGF qui nous est attribuée chaque année par la France, elle est calculée sur la population. Plus la population baisse, moins on obtient de moyens pour le territoire" 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play