publicité

Wallis Uvea : un deuxième Roi intronisé

Nouveau rebondissement dans la crise coutumière. Ce matin, place du Palais royal,  la "nouvelle Chefferie" a intronisé un Lavelua. Une personnalité connue, Patalione Kanimoa. Ancien Président de l'Assemblée terrotoriale, ancien Conseiller Economique et Social.
Wallis a donc deux Rois!

L'arbrisseau sacré du kava offert au Lavelua. Cérémonial réservé à l'intronisation
L'arbrisseau sacré du kava offert au Lavelua. Cérémonial réservé à l'intronisation
  • Par René Lataste
  • Publié le , mis à jour le
Il fallait s'y attendre. L'intronisation d'un Lavelua -Tominiko Halagahu- vendredi en fin d'après-midi à son domicile du district nord à Hihifo par la grande Chefferie que nous allons qualifier d'"officielle" a déclenché une riposte de la grande Chefferie que nous allons qualifier de "nouvelle" pour les uns, ou de "réunifiée"pour les autres.

Intronisation du Lavelua Patalione Takumasiva Aisake Kanimoa

Ce matin -place Sagato Soane, devant  le Palais royal- cette grande Chefferie "réunifiée" a intronisé un Lavelua, Patalione Kanimoa. Il est de descendance royale -celle du fondateur au XVIIème siècle des dynastie d'Uvea, Takumasiva. Comme souverain, il prend le nom de Patalione Takumasiva Aisake Kanimoa.
Une personnalité très connue sur le Territoire. Il a été Président de l'Assemblée territoriale, deux fois Conseiller Economique et Social et jusqu'à ce matin Président de la Commission des finances de l'Assemblée territoriale. Le nouveau Lavelua est un homme issu du district du centre. Il est âgé de 54 ans, et troisième enfant d'une fratrie de dix. Il a lui-même cinq enfants et un petit fils.

Cérémonial traditionnel place Sagato Soane

Neuf heures ce dimanche matin. Les piliers du Palais royal ont été habillés de feuilles de palmiers. Derrière le grande Chefferie nouvelle, les murs sont tapissés de siapo (tissu fabriqué à partir d'écorces broyées, séchées et peintes). Un "chemin de siapo" couvre le sol entre l'emplacement du tanoa et la place du Lavelua. Les offrandes coutumières -cochons, nattes et tapas- encadrent ce "sentier sacré". Le cérémonial est très précis. Il est respecté à la lettre dans le lieu symbolique du pouvoir royal, la place Sagato Soane.

Plusieurs centaines de personnes -deux cents? Trois cents?- des trois districts assistent en silence à cette cérémonie d'intronisation. Un moment très ritualisé en trois étapes distinctes. Le "maître de cérémonie" est le kalae kivalu Mikaele Halagahu.
Le temps fort qui marque le choix définitif du Lavelua est la présentation d'un arbrisseau de kava entier -cela est propre à une intronisation - et le kava royal.
Désormais Lavelua, il reçoit les salutations de tous les coutumiers et d'une partie de l'assistance.
"Aujourd'hui, c'est un nouveau départ" commente le le Premier ministre, Mikaele Halagahu, après la cérémonie.. Il poursuit "comme vous pouvez le voir les trois districts sont présents. Et je pense qu'on a réussi notre mission, celle de rétablir la paix sociale. Et j'espère que cela va être ainsi dans les années à venir".

A Hihifo, première messe du Lavelua Tominiko Halagahu

A quelques kilomètres de là, dans le district de Hihifo, Tominiko Halagahu assiste à sa première messe en tant que Lavelua intronisé la veille. Il est accompagné de son Premier ministre, Seteefano Hanisi, et des coutumiers qui le soutiennent. Au terme de la cérémonie religieuse il se rend dans le district sud au Fale pule aga de Mua, dans le district sud.
Une cérémonie coutumière et le rituel du kava ont été préparés par le faipule du sud (chef de district) de la chefferie "officielle".

Un déplacement décidé la veille après l'intronisation en fin d'après-midi dans le district nord. "C'était le choix de la chefferie que la première sortie du Roi se fasse dans ce district" explique le ministre coutumier Mukoifenua Valeliano Lenato. Il enchaine "c'était une décision difficile prise à la hâte. C'est sûr qu'il faut un temps de préparation mais les gens ont l'habitude. Nous souhaitons l'unité de l'île. Bien sûr il y a eu des désaccords. Mais tout ce que nous souhaitons c'est une paix sociale et ainsi préparer un meilleur avenir pour nos enfants."

Deux grandes Chefferies. Deux Lavelua. Deux Conseils de circonscription. Quatre délibérations de ces Conseils remises au Préfet. Mais au final une seule publication de seulement deux délibarations... à un seul Journal Officiel.
Les jours à venir devraient voir se clarifier la situation








Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play