publicité

Diana Ramassamy vend du café et du thé par internet malgré les obstacles

Diana Ramassamy fait de l'e-commerce depuis la Martinique. Par l'intermédiaire des réseaux informatiques, elle fait voyager du café et du thé. Elle a lancé un site marchand et sa production est entièrement micro-torréfiée en Martinique. 

Diana Ramassamy des bancs de chercheurs à celui de terréfacteur © DR
© DR Diana Ramassamy des bancs de chercheurs à celui de terréfacteur
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
L'ouragan Maria a détruit une partie de sa production, mais Diana Ramassamy poursuit son projet de vente de café et de thé par internet. C'est sa deuxième victoire, en ayant affiché à bon nombre de responsable administratif, sa détermination à monter son entreprise. Les premières commandes sont encourageantes. "Il faut être très déterminée lorsque l'on se lance dans une entreprise et c'est aussi un conseil aux femmes qui veulent créer" dit-elle.

Sur la voie de la croissance


Elle a rencontré une embûche majeure en tant que femme chef d’entreprise. Peu de crédit accordé à son idée d'entreprise sur le café. Un silence parfois désapprobateur lorsqu'elle recherchait des moyens financiers pour développer son projet. 

Diana Ramassamy a surmonté les difficultés et a positionné son entreprise dans le créneau qu'elle souhaitait. Faire de l'e-commerce avec le café et le thé. À quarante ans, elle dirige par l'intermédiaire des réseaux informatiques, un site marchand et  sa production est entièrement micro-torréfiée en Martinique avec les produits du terroir. 
Artisan torréfacteur, Diana Ramassamy lancera à très court terme, une filière de café d'excellence Martinique. Une production est envisagée sur place avec des grains d'exception. Le chef d'entreprise s'est aussi installé dans le secteur du thé. Elle mise sur une gamme de tisanes issus des pitons du Carbet.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play