publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

L'affaire Fillon fait aussi des remous en Nouvelle-Calédonie

  • B.Whaap; J.Solia (IP)
  • Publié le

Après sa convocation par la justice mercredi au sujet des emplois fictifs présumés de son épouse, François Fillon a décidé de maintenir sa candidature. Cette nuit pour nous a lieu un rassemblement de soutien au candidat des Républicains, au Trocadéro, à Paris. En Calédonie, les avis sont partagés...

© AFP
© AFP
Un rassemblement de soutien à François Fillon doit avoir lieu cette nuit pour nous, et le comité politique des républicains a annoncé avancer de 24 heures sa réunion pour "évaluer la situation"

Après sa convocation devant les juges, plusieurs personnalités du parti les Républicains ont cependant lâché François Fillon. De plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer qu’Alain Juppé se présente, notamment en Calédonie où la députée-maire Sonia Lagarde a déclaré dans un tweet qu’elle « a décidé de parrainer Alain Juppé, le seul à pouvoir faire gagner la droite ». Même chose pour le député Philippe Gomès, qui déclare dans un communiqué que «  dans l’intérêt de la France et de notre pays, Alain Juppé doit reprendre le flambeau. » Le candidat des Républicains avait été soutenu localement par Bernard Deladrière, pour qui il reste "légitime".
 
Mais pour Simon Loueckhote, l’un des responsables du comité de soutien à Alain Juppé en Calédonie pendant les primaires de la droite, si François Fillon jetait l’éponge, il serait déjà trop tard. 



Simon Loueckhote répond à Brigitte Whaap et José Solia

loueckhote itw



 

Brigitte Whaap et José Solia ont également interrogé des Calédoniens sur l'affaire Fillon au marché de Nouméa. Là aussi, les avis sont mitigés.



Partagez :

  • Quelle place pour les Outre-mer dans le prochain gouvernement ?

    politique

    En attendant l'annonce de la nomination du nouveau gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe, le premier de l'ère Macron, les hypothèses vont bon train et les noms des potentiels ministres ultramarins circulent.
    Publié aujourd'hui à 09h18
  • Le Congrès des jeunes a changé de visages

    politique

    Ils ont élu une présidente et choisi les travaux à mener. Ce samedi 13 mai, 56 nouveaux conseillers, élèves de seconde ou de première, ont lancé dans l'hémicycle du boulevard Vauban le Congrès des jeunes de Nouvelle-Calédonie, deuxième du nom. Une seconde mandature qui va durer deux ans.

    Mis à jour le dimanche 14 Mai 2017 à 12:13
  • Après 2018 : un rapport et beaucoup d'inquiétude

    politique

    Les élus qui intègreront l’Assemblée nationale après les législatives y trouveront une certaine photographie du dossier calédonien. Une vision transmise par la mission parlementaire d’information sur l’avenir institutionnel, dont le rapport a été rendu public. Extraits des conclusions.

    Mis à jour le samedi 06 Mai 2017 à 16:57

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play