publicité

Retour aux urnes en octobre à Ouégoa

Les 2500 électeurs retourneront aux urnes pour le 1er tour des élections municipales, dimanche 15 octobre. Cela fait suite à la démission du conseil municipal. Trois listes sont actuellement en lice. 

  • Cédrick Wakahugnème
  • Publié le , mis à jour le

La liste "Union Citoyenne" tirée par Yohann Schouene


Yohann Schouene a passé une grande partie de sa carrière dans l’armée. C’est au sein du RMSA de Koumac, le Régiment du Service militaire adapté, que l’enfant de Tiari à Ouégoa décide de poser ses valises. Très vite, il monte les échelons et devient formateur de jeunes recrues. Mais son attachement à sa terre d’origine est trop fort. Il décide alors de s’engager pour sa commune et  de présenter aux élections municipales. La liste de l’Union citoyenne est composée d’anciens conseillers et de jeunes novices, des adjoints démissionnaires de la majorité de Jacques Wahio. Une liste d’ouverture qui sait qu’elle devra redoubler d’efforts pour convaincre les électeurs.

L’ancien maire de Ouégoa Joël Carnicelli figure sur la liste

Malgré des casseroles sur le dos, l’ancien maire de Ouégoa Joël Carnicelli figure en excellente place sur la liste de l’Union citoyenne. Le militant de l’Union Calédonienne souhaite apporter son expérience sur des dossiers qui lui tiennent à cœur et sur lesquels il s’est longuement battu en matière de financements.Reste l’épineuse question, si l’Union citoyenne remporte les élections, le premier de la liste sera-t-il automatiquement porté à la tête de la mairie ? Le candidat et ses colistiers partent confiant pour ces élections. Ils multiplient d’ailleurs sur le terrain les réunions d’informations.

La liste « FLNKS » tirée par Marcel Paimbou-Poumoine


La Politique, il y baigne depuis son plus âge. Marcel Pébou-Poumoine est un fervent militant de l’Uni-Palika. En 2008, il est élu maire de la commune. Deux ans plus tard, il est remplacé par Joël Carnicelli, élu de l’Union-Calédonienne. Malgré une volonté d’Union de la famille indépendantiste, il se désole que la cohésion au sein de la majorité ne se fait finalement pas depuis 2014. En juillet dernier, la démission d’un tiers des membres du conseil municipale et les sept élus de la majorité laisse entrevoir des dissensions entre les grandes forces politiques du Front. Pour la tête de liste du « FLNKS », une forme d’égo s’est développée et surtout le manque de communication.

Jacques Wahio le maire sortant figure sur la liste

Pour cette élection (bis) des municipales, la liste FLNKS s’est entourée de Jacques Wahio, le maire sortant et d’anciens adjoints. Son objectif : poursuivre les opérations engagées. Marcel Pébou-Poumoine part confiant pour ces élections. Il sait qu’il devra se battre pour redonner confiance à l’ensemble de la population.

La liste « Entente communale » tirée par Richard Martin


Agé de 40 ans, Richard Martin est un jeune gendarme à la retraite. Après 20 ans de carrière, il décide de rentrer chez lui à Ouégoa pour s’installer définitivement. Il créé une station service et œuvre pleinement dans l’animation de la commune. C’est tout naturellement qui s’engage dans cette course pour ces élections municipales à Ouégoa.

Une liste sans appartenance politique 

Le candidat « Martin » présente une liste sans appartenance politique. L’homme s’est entouré de colistiers dans les tribus. Une liste qui laisse également une part belle à la jeunesse de la commune. De la clarté et redonner confiance à la population de Ouégoa, c’est l’objectif de l’Entente Communale. Avant de faire des promesses aux électeurs, elle mise sur une véritable transparence. Le développement de Ouégoa est au cœur de la liste de Richard Martin. Le candidat souhaite ardemment que les innombrables richesses de la commune soient mises en valeur, il prône également le plein emploi des jeunes.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play