publicité

Un thonier empêché d'accoster à Nuku Hiva

Après le défilé de la population de Hiva oa samedi 7 octobre, c’est au tour des pêcheurs de Nuku Hiva de montrer leur désaccord face au souhait de la CODIM de développer la pêche industrielle aux Marquises.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie 1ere,
  • Publié le , mis à jour le
Mercredi 11 octobre après midi un thonier en provenance de Tahiti est venu relâcher au grand quai de Taiohae. Dès son arrivée, les pêcheurs de Nuku Hiva se sont mobilisés. Pour montrer leur désapprobation, ils étaient une quinzaine à encercler le thonier pendant une vingtaine de minutes.

Le capitaine du thonier en question est un jeune pêcheur originaire de Nuku Hiva et vivant à Tahiti. Mais comme l’ont signifié les pêcheurs marquisiens, il n’est pas question de "stigmatiser" les employés polynésiens des thoniers, il s’agit simplement de montrer le désaccord des populations marquisiennes avec le développement de la pêche industrielle dans leur archipel.

Samedi 28 octobre une manifestation pacifiste aura lieu à Nuku Hiva puis à Ua Pou.
Un thonier empêché d’accoster à Nuku Hiva
Un thonier empêché d’accoster à Nuku Hiva

 

2500 signatures en mai dernier

En Mai dernier, les habitants des îles Marquises s’étaient déjà ligués contre ce projet de pêche industrielle. Le CODIM avait prévu de baser une dizaine de bateaux de pêche dans l'archipel. L'objectif était de ramener six tonnes de poisson par jour et de créer environ 200 emplois. Les contestataires avaient alors recueilli près de 2500 signatures.

Samedi, une marche blanche a été organisée. 600 manifestants, selon les organisateurs, se sont réunis à Hiva Oa et 500 signatures ont été recueillies. Les représentants du collectif "Te Papua No te Tai Moana O Hiva" ont invité les habitants de Hiva Oa, de Tahuata et de Fatu Hiva à s'unir pour protéger leur environnement.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play