publicité

[vɛʁ] Un salon du livre innovant

Du 16 au 19 novembre se tiendra la 17e édition du salon du livre de Tahiti. Le thème de cette nouvelle édition : [vɛʁ]. Un thème phonétique autour duquel les auteurs, les illustrateurs, les éditeurs et les intervenants invités du salon vont débattre, échanger et s’amuser avec le public.

© @lireenpolynesie
© @lireenpolynesie
  • Hiro'a / S Favennec
  • Publié le , mis à jour le
C’est inédit dans le monde du livre. Pour la première fois, un salon du livre propose pour son événement un thème phonétique : [vɛʁ]. Thème « facétieux », complexe, difficile à lire mais facile à entendre, il est ouvert aux multiples sens et interprétations. Ver, verre, vert, vers, vair…
Une abondance de sens autour duquel est né un fil rouge, réfléchi et souhaité par les organisateurs du salon du livre : « 50 nuances de [vɛʁ] ». Une référence bien sûr au livre populaire « 50 nuances de Grey ».

« Tout est parti d’un amalgame, raconte Christian Robert, président de l’Association des Éditeurs de Tahiti et des îles. A la fin de l’édition 2016, les organisateurs du salon se sont réunis pour réfléchir au thème de l’édition suivante. Comme nous avions déjà envisagé la notion de nature lors du précédent salon, on voulait rester dans cette continuité et certains ont soufflé le mot vert, pour la couleur, référence aussi à la nature. L’un des intervenants a répondu : mais de quel [vɛʁ] parle-t-on ? La couleur, l’animal, la poésie ? De là est ainsi partie une multitude de thèmes, nous avons donc décidé de tout intégrer ». Une belle initiative qui a réjoui les auteurs comme les éditeurs.


Jouer autour du [vɛʁ]


Le public pourra s’amuser autour de ce thème grâce à différentes animations et ateliers. Car, si le salon du livre est une belle occasion pour les auteurs de présenter leurs ouvrages, d’animer des rencontres, des tables rondes, des conférences ou des séances de dédicaces, et pour les éditeurs polynésiens de présenter des nouveautés, au nombre de 28 pour cette 17ème édition, l’événement est aussi une belle opportunité pour le public de s’amuser et de s’essayer à différentes expériences à travers des animations.

Ainsi, l’atelier « Mosaïque de mots » propose aux visiteurs de jouer avec les sons et les mots autour du thème. L’idée est de recenser tous les mots comportant le son [vɛʁ] afin de composer une mosaïque colorée de post-it remplis de mots toujours plus singuliers et surprenants.
Autre atelier qui s’amuse autour du thème : « Cadavre exquis – Écriture libre et participative d’un livre collectif » qui propose au public d’écrire un livre à plusieurs mains débutant ainsi : « Un petit bernard-l’hermite aux yeux verts s’était pris les pattes dans une pantoufle de vair un soir de Noël quand il croisa un ver de terre qui se débattait dans un verre ! »…
Les participants sont invités à poursuivre l’aventure en écrivant une phrase dans laquelle figure un homonyme du son [vɛʁ]. Ainsi, phrase après phrase, l’histoire prend forme.

Magie des mots, jeux de sens, détournement innovant, ce 17ème salon du livre promet une édition pleine de surprises grâce à un thème libre et ouvert, à des invités de marque, des ateliers et animations créatifs, des conférences, des rencontres et tables rondes aux sujets toujours plus riches. Un bel événement à ne rater sous aucun prétexte.



Des invités de marque


A l’instar des éditions précédentes, le salon du livre ne lésine pas sur la qualité de ses invités. Éditeurs, intervenants divers, mais aussi et surtout des auteurs bien connus du milieu du livre.

La tête d’affiche de cette 17ème édition n’est plus à présenter. Marcus Malte : Prix Fémina 2016 pour son livre "Le Garçon" (éd. Zulma), est un auteur prolifique. L’écrivain s’est essayé à la littérature jeunesse, aux romans noirs, à la littérature de voyage, toujours avec un succès infaillible. Autre auteur important de ce salon : Thanh-Van Than-Nhut. Cette vietnamienne, vivant en France, a pris la plume avec sa sœur. Elles ont ainsi lancé les enquêtes menées par le mandarin Tân et son acolyte, le lettré Dinh, dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle.

Parmi les auteurs invités, on compte également l’Écossais Iain Levison, ainsi qu’Estelle Castro-Koshy, docteur en philosophie, spécialisée en littérature francophone et insulaire ; le Fidjien Peter Sipeli, un slammeur reconnu et surtout très impliqué dans la culture et l’art du Pacifique qui se bat pour faire émerger de jeunes talents. On pourra compter aussi sur la Française Hélène Kérillis, le Martiniquais Steeven Labeau, la spécialiste du livre numérique Virginie Clayssen, ou encore Mireille Vignol, traductrice très impliquée dans la culture et littérature australiennes et océaniennes ; la jeune Calédonienne Auriane Dumortier, sa consoeur Cathie Manné et ses confrères Joël Paul et Christophe Augias
Un choix d’invités éclectiques et d’excellence pour le plus grand bonheur du public.


La Maison de la Culture engagée dans le livre


La Maison de la Culture, partenaire historique du salon du livre, a à cœur d’accueillir cet événement et ses enjeux depuis la 1ère édition et d’apporter sa pierre au développement de la lecture en Polynésie, notamment auprès de la jeunesse. Pour cette 17ème édition, la bibliothèque enfants propose des animations autour du thème [vɛʁ] aux enfants dans le cadre scolaire mais aussi familial le week-end.

Vous pouvez prendre connaissances des activités et ateliers qui seront proposés durant le salon du livre en suivant ce lien : http://fr.calameo.com/read/001508557082548d2a6fd
Infos pratiques

Du 16 au 19 novembre 2017 de 9h00 à 17h00.

Au Grand théâtre de La maison de la culture.

Sur le même thème

Tahiti Informations
messenger Polynesie1ereAlerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
Tahiti Informations
messenger Polynesie1ereAlerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play