10 jours d'isolement pour les cas positifs à partir de lundi

coronavirus
Olivier Véran

C'est la décision annoncée par le ministre de la santé ce jeudi. Une décision motivée par la très rapide augmentation de la contamination par les variants du Covid 19. L'isolement reste à sept jours pour les cas contacts 

C'est Olivier Véran,  le ministre de la Santé, lors d'une conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19, qui a annoncé l'allongement de la durée d'isolement de 7 à 10 jours pour les patients testés positifs. Une mesure qui entrera en vigueur dès le lundi 22 février et qui a été prise en raison de la part "élevée" de variants dans les contaminations au Covid-19. 

Pour le Ministre de la Santé :

Certaines études scientifiques évoquent la possibilité que les variants seraient responsables d’une durée de contagiosité plus longue que le Covid classique... La décision d'allonger l'isolement a été prise "sans attendre la confirmation" de ces données, parce que "la part de variants dans les contaminations est devenue élevée"....

 

"La partie n'est pas encore gagnée... Nous devons encore tenir ensemble, faire reculer vraiment le virus... les prochaines semaines seront décisives"

Il est vrai que l'isolement avait déjà évolué à la durée de 10 jours pour des personnes contaminées par le variant sud-africain ou brésilien, et qui était soumises à un test PCR pour sortir de l'isolement. Mais désormais, l'allongement de 7 à 10 jours concerne tous les cas positifs.

Le retour en famille au nombre des motifs impérieux pour les étudiants

 

Aucun changement pour les conditions d'arrivée ou de départ de la Guadeloupe, sauf pour les étudiants qui pourront se prévaloir du retour en famille comme motif impérieux

Pour les autres passagers à destination de la Guadeloupe,les règles en vigueur préconisent :

- des motifs impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.

- tout voyageur de onze ans ou plus, entrant par voie aérienne en Guadeloupe, doit présenter à l’embarquement le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol. 

- présenter une attestation sur l'honneur préalable à l’arrivée avec déclaration de l'absence de symptôme et l'engagement sur l'honneur relatif à l'auto-isolement de 7 jours.

 

Des motifs impérieux à Saint Barthémemy aussi

Des mesures qui seront applicables à Saint Barthélemy aussi. Malgré le souhait du président de la Collectivité et son recours auprès du Chef de l'Etat pour obtenir la levée des motifs impérieux pour son île, le ministre des Outremers lui a indiqué la volonté du gouvernement de maintenir cette mesure afin d'éviter, autant que possible, l'importation de variants sur l'île.  5 cas de contamination par le variant anglais ont été recensés sur l'île. Mais pour Sébastien Lecornu, " Chaque cas en moins est une victoire pour le territoire".

Magras et Lecornu

Un argument qui n'a pourtant pas convaincu le président de la Collectivité qui réunira en urgence son conseil territorial ce vendredi afin de lui demander de se prononcer sur la réouverture du trafic aérien et maritime pour les voyages d'agréments (sans motifs impérieux)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live