guadeloupe
info locale

La 11 ème réunion de la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP) se tient ce mardi au Raizet

politique
Réunion CTAP 24.09.2019
©E. Stimpfling
Une rencontre qui doit permettre d'aborder les modalités de création d'une Autorité pour la gestion de l'eau et de l'assainissement en Guadeloupe. Mais la réunion a été interrompue par les membres du collectif "Moun Gwadloup" qui s'y sont invités, provoquant la colère du Préfet de Région
Comme à chaque fois qu'une réunion se tient sur les problèmes de l'eau et les solutions envisagées pour les résorber, la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP) qui se tenait ce matin à l'Espace régional au Raizet à elle aussi été perturbée par l'arrivée des membres du collectif "Moun Gwadloup". Comme à chaque fois, il s'agissait pour eux d'imposer leur propre ordre du jour et de faire prévaloir leur revendication quant à la distribution systématique de bouteilles d'eau en cas de coupure. 
Mais la réaction cette fois aura été bien différente.
PDTS des EPCI
©E. Stimpfling

Présents dans la salle, le Préfet et les présidents de la Région, du département et des EPCI. Occasion pour le représentant de l'Etat de rappeler qu'il est et sera intolérable pour lui que des réunions d'utilité publique, soient phagocytées par le Collectifs.
Philippe Gustin et les EPCI
©E. Stimpfling
Il les invite même à faire preuve de fermeté et à prendre toutes les mesures nécessaires contre ces états de fait.
Instant choisi par le collectif pour faire irruption dans la salle et s'imposer à nouveau.
©guadeloupe
Philippe Gustin préfère alors se retirer, suivi en cela par Eric Jalton, président de Cap Excellence et maire des Abymes.
La réunion reprend dix minutes plus tard, sans le collectif qui a promis de revenir ailleurs. Les participants à la CATP peuvent alors se pencher sur le sujet principal du jour : la présentation des modalités de création d'une Autorité Organisatrice Unique en charge de la gestion de l'eau et de l'assainissement en Guadeloupe que le Groupe "technique Eau" avait pour mission de rédiger pour les présenter à cette réunion. Un point devrait aussi être fait par l'Etat sur la répartition actif/passif du patrimoine du SIAEAG et de I‘ensemble des opérateurs.
©guadeloupe
©guadeloupe


 
Publicité