publicité

15 années de transplantations rénales en Guadeloupe

Ce mois de juin marque le 15ème anniversaire des premières transplantations rénales en Guadeloupe. Les deux premières ont eu lieu le 1er juin 2004 au CHU de Pointe-à-Pitre par l’équipe dirigée par le Professeur Blanchet.

© Quotidien du médecin
© Quotidien du médecin
  • Ch. Horn et P-H. Schol
  • Publié le
Aujourd’hui, la transplantation rénale est une intervention maitrisée et qui arrive à maturité. Le nombre de prélèvement est en augmentation constante en Guadeloupe et les Guadeloupéens commencent à comprendre l’urgence du don d’organes, car il y a deux types de transplantation : à partir de donneurs décédés des personnes en état de mort cérébrale et l’autre type ce sont des donneurs vivants.
Dr JOELLE CLAUDEON NEPHROLOGUE AU CHU
Dans près de 50% des cas, les maladies rénales conduisant à l'insuffisance résultent d'un diabète ou d'une hypertension artérielle". Entre 5 et 10% de la population française souffriraient d'une malade rénale pouvant conduire à une insuffisance".
Edith Seignoret, a reçu un rein le 24 décembre 2004 au CHU de Pointe-à-Pitre

Edith Seignoret

Sur le même thème

  • santé

    "J’aime mon CHUG, nous aimons notre CHUG, et nous continuerons"

    Alors que le personnel des urgences du CHU se mobilise aujourd’hui, à travers une « journée de contestation », pour dénoncer les conditions de travail très critiques dans ce service, le directeur de l'établissement propose à son personnel un plan de "retour aux fondamentaux"

  • santé

    Un bio nettoyage d'urgence pour la néonatalogie du CHU

    Installé à la Polyclinique dans des locaux mis à sa disposition selon le plan de l'ARS, le service de néonatalogie du CHU n'en peut plus de faire bon coeur contre mauvaise fortune. Dans ces espaces mal adaptés, il doit procéder à un vrai nettoyage pour garantir la sécurité sanitaire de ses patients

  • santé

    Des filets en concurrence pour lutter contre les moustiques

    Mais qui est à l'origine des housses anti moustiques? La semaine dernière l'ARS annonçait la commercialisation d'une création de housse anti-moustique par l'Université des Antilles.Pourtant, il y a un an, Juanita Bolivar Moeson avait elle aussi présenté son "HAMI" mais lui, sans soutien de quiconque

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play