19 personnalités parmi lesquelles Anaëlle Guimbi s'engagent contre le cancer du sein, tout en faisant un pied de nez au Comité miss France

cancer
Octobre rose
©DR
La campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein "Octobre Rose" a débuté ce 1er octobre. Quelques jours avant, 19 personnalités ont posé dans une tenue similaire à celle que portait Anaëlle Guimbi, évincée du concours de Miss Guadeloupe, alors qu'elle défendait déjà cette cause.  
Elles sont 19... Des personnalités du monde culturel français... Chanteuses, créatrice de mode, actrices, journalistes, animatrices télé, radio ou étudiante... Aux côtés de Christine Kelly, Babette de Rozières, Line Renaud, l'ancienne candidate du concours de Miss Guadeloupe, Annaëlle Guimbi. 
 

Anaëlle Guimbi se mobilise à nouveau dans la lutte contre le cancer du sein

Un peu plus d'un mois et demi après l'élection de Miss Guadeloupe dont elle a été écartée, en raison de photographies où modèle de bodypainting, elle apparaissait la poitrine couverte de peinture, Annaëlle Guimbi refait parler d'elle. Pour la bonne cause... Une cause qui lui tient à coeur, la lutte contre le cancer du sein. Au mois d'août, c'est après sa participation à une campagne de lutte contre cette maladie, qu'elle avait été disqualifiée. Une élimination qui lui avait valu de nombreux soutiens, des Guadeloupéens, des anciennes Miss France, et plusieurs personnalités féminines.
Cette fois, elle n'est pas seule pour défendre cette cause... C'est entourée de 18 femmes, que la jeune Sainte-Rosienne pose, pour inciter au dépistage.   

Petit pied de nez au Comité Miss France

Tailleur noir et justaucorps transparent à fleurs roses, clin d'oeil aux clichés de l'ancienne candidate au concours de Miss Guadeloupe, elles s'affichent dans le Journal du Dimanche, à l'initiative de l'association RoseUp. Avec ce message : 

Vous trouvez cette photo indécente ? Nous, ce que l’on trouve indécent, c’est que 12 000 femmes meurent encore chaque année de cette maladie en France

19 personnalités se mobilisent contre le cancer du sein 

Un message encore plus important, cette année 2020. En effet, selon une étude de l’institut Gustave Roussy publiée le 18 septembre dernier, la crise sanitaire de la Covid-19 a provoqué un retard dans le diagnostic et le traitement des cancers. D'où la nécessité de rappeler que le dépistage est essentiel dans la prise en charge du cancer. Selon les données de Santé Publique France, 58 000 nouveaux cas de cancer du sein sont dépistés chaque année.
 

Le cancer du sein, cancer le plus fréquent chez les Guadeloupéennes

Sur la période 2009-2013, avec en moyenne 216 nouveaux cas par an, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les Guadeloupéennes : 38 % des nouveaux cas féminins de cancers.
52 femmes guadeloupéennes sont décédées par cancer du sein, en moyenne, par an, sur la période 2010-2014. 
Entre 2015-2016, plus de 33 000 Guadeloupéennes ont participé au programme de dépistage organisé du cancer du sein et 178 cancers du sein ont été diagnostiqués. En clair, 49,5 % de la population cible a bénéficié du dépistage organisé du cancer du sein, en Guadeloupe.
Preuve de l'importance du dépistage. A partir de 25 ans, un examen clinique est recommandé tous les ans, entre 50 et 74 ans, une mammographie de dépistage doit être réalisée tous les deux ans. Un examen gratuit pris en charge à 100% par l'assurance maladie. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live