guadeloupe
info locale

Les arrêtés de méthode seront signés demain et les stations resteront fermées

société
Victorin Lurel
Le Ministre des Outremers Victorin Lurel à l'aéroport Pôle Caraïbes, peu avant son départ pour Paris lundi soir © J.Babel
Après plusieurs jours de mobilisation de la part des gérants de stations-service et des réunions en Préfecture dans les Outremers, pour présenter les arrêtés de méthode du décret Lurel, le conflit perdure en Guadeloupe.
Le Ministre des Outremers Victorin Lurel a quitté le département ce soir. Les gérants de stations-service n’ont pas obtenu satisfaction mais les arrêtés de méthode seront bien signés dès demain.
Jusqu’à présent les concertations n’ont pas permis de trouver de compromis en Guadeloupe contrairement à d’autres départements comme à la Réunion où la reprise du travail a été votée dès dimanche. Le Ministre se veut « ouvert à l’échange ». Il dit être conscient de la position des gérants face aux pétroliers, et souhaite là aussi que plusieurs points soient étudiés. Ecoutez-le

Victorin Lurel 030214


Les gérants n’entendent pas baisser les bras, au contraire. Ils renvoient la balle dans le camp d’en face car leurs emplois seraient directement menacés. Un risque trop grand, selon eux. Ils espèrent que leur mobilisation poussera les pétroliers, l’Etat, et la SARA à revoir leurs positions. Ecoutez Jean Ardisson, un des géants de station-service 

Jean Ardisson 030214


Si les positions restent les mêmes en Guadeloupe après bientôt une semaine de bras de fer, la journée de mardi sera en principe différente de celle qui vient de s’écouler. Les gérants ont décidé de ne pas ouvrir de station en plus de celles réquisitionnées par la Préfecture.
Par ailleurs, le blocage des pétroliers continue. Seules les stations-service qui seront réquisitionnées mardi seront ravitaillées en carburant.

Publicité