guadeloupe
info locale

Chikungunya : Etat, collectivités territoriales et services de Santé mobilisés face au renforcement de l'épidémie

chikungunya
Conférence Chikungunya
©J.B.
Depuis peu, le nombre de personnes infectées par le virus a franchi la barre des 7000 personnes par semaine. Face à ce constat, la mobilisation de tous est plus que jamais de rigueur. Ce matin l'ARS, les conseils régionaux et départementaux et l'Etat ont tenu une conférence de presse aux Abymes.

Tordre le cou à la rumeur

"Oui, c'est le moustique qui est vecteur de la maladie, pas l'air."
La préfète de Guadeloupe est ferme, il faut que la population se rende bien compte que c'est en luttant contre l'insecte et ses lieux de prolifération que la situation s'améliorera, non pas en se réfugiant derrière diverses croyances. Le ton est donné, il faut être vigilant de façon domestique.


Mesures prises par les acteurs institutionnels

Si la population a une part indéniable dans la prévention du chikungunya, il n'empêche que depuis le début de l'année plusieurs actions sont menées par le comité de suivi mis en place par la préfecture et avec de nombreux membres, allant des collectivités aux organismes de santé.
Désormais regroupés en "cellule de crise", ces acteurs se regrouperont chaque semaine.
D'autres mesures ont été prises : 
  • le renforcement des brigades "anti-chik" pour les communes qui en comptent déjà ou la création de brigades pour celles qui n'en comptent pas.
  • le rassemblement du comité de gestion tous les quinze jours au lieu d'une fois par mois

Accueil des malades, ne pas engorger les urgences

Pour le moment notre système de soin est prêt à faire face à l'afflux de malades que connaît la Guadeloupe. "1000 cas quotidiens c'est encore dans les compétences des professionnels de santé du département" selon Patrice Richard, le Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé.
Il dénote cependant que nos habitudes ont parfois des incidences néfastes sur le bon fonctionnement des services d'accueil des malades. Il invite donc la population à procéder selon les options suivantes :
  • Consulter en priorité son médecin traitant
  • Appeler le service de régulation au 0590901313
  • Appeler le 15, des personnels ont spécialement été formées pour l'occasion
Les services de soins seraient toutefois limités si le nombre de malades atteignait les 15000 personnes par jour.
D'ici là, les autorités invitent la population à rester mobilisée et éviter les négligences individuelles.

Retrouvez un extrait des propos du Directeur Général de l'ARS et de la Préfète de Guadeloupe :

Patrice Richard et Marcelle Pierrot... by guadeloupe1ere
Publicité