guadeloupe
info locale

Le recensement 2015 démarre demain en Guadeloupe

société
L'INSEE
Logo de l'Institut national de la statistique et des études économiques ©PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les agents recenseurs vont passer dans certaines communes de l'archipel à partir de demain. 18 villes sont ciblées par l'INSEE pour 2015. Les opérations peuvent aussi être réalisées par internet. 
Les agents recrutés par les mairies vont arpenter la Guadeloupe à partir de ce jeudi 15 janvier pour procéder aux opérations de recensement 2015 de l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). Si vous habitez l'une des communes concernée, la personne chargée de ce comptage va passer à votre domicile et sera munie du formulaire ainsi que d'une carte officielle d'agent recenseur. Les informations recueillies restent confidentielles et sont traitées anonymement.

Dans les communes de moins de 10000 habitants
 

Ces communes ne sont comptabilisées qu'une fois tous les 5 ans par roulement. Cela signifie que les agents ne passent que dans quelques villes du département chaque année. Pour 2015, Petit-Canal, Terre de Bas, Terre de Haut et Trois-Rivières sont les quatre communes de l'archipel où les opérations seront réalisées. Tous les habitants de ces trois municipalités seront interrogés et enregistrés dans les statistiques.

Dans les communes de plus de 10000 habitants
 

Des opérations de recensement sont réalisées dans ces communes tous les ans mais les agents n'ont à leur charge que quelques foyers. Ce décompte annuel ne concerne à chaque fois que 8% des logements de la ville. En Guadeloupe, 14 communes compte plus de 10000 habitants, il s'agit des Abymes, de Baie-Mahault, de Pointe-à-Pitre, du Moule, de Saint-François, de Sainte-Anne, du Gosier, de Morne-à-l'Eau, de Petit-Bourg, de Basse-Terre, de Saint-Claude, du Lamentin, de Capesterre Belle Eau et de Sainte-Rose.

Une nouveauté : le recensement en ligne
 

Si vous ne souhaitez pas vous soumettre aux opérations de recensement avec un agent ou si vous estimez ne pas avoir le temps, vous avez désormais la possibilité d'enregistrer vos informations en ligne. Lors de son passage, l'agent vous remettre une notice d'information, un code d'accès et un mot de passe unique pour vous connecter sur le site internet  le-recensement-et-moi.fr. L'INSEE souhaite d'ailleurs encourager ces démarches en ligne qui sont plus simple à répertorier, moins coûteuse puisque l'agent n'a pas à repasser pour récupérer les documents et surtout plus écologique puisque la dématérialisation permet de faire des économies de papier.
Sachez que l'agent recenseur recevra un sms de validation lorsque vos opérations en ligne auront été effectuées. Ceux qui espèrent donc choisir la solution internet pour se soustraire à ce comptage pourront tout de même être rappelés à l'ordre s'ils ne procèdent pas à leur enregistrement.

L'utilité du recensement
 

Le recensement permet de mieux connaitre la population d'un territoire et d'engager ainsi des politiques de développement plus adaptées. Ainsi, en fonction de la démoraphie et de la structure de cette population, des projets de construction de maisons de retraites, de crèches, d'hopitaux ou d'équipements culturels pourront être décidés. Le nombre de professionnels de  santé sur une zone donnée dépend aussi de la population de cette zone.
La population guadeloupéenne croît lentement
Les dernières opérations de recensement réalisées dans l'archipel montre une légère augmentation de la population. Cette hausse reste toutefois très limitée et le rythme d'évolution ralentit d'année en année.
Cette progression en Guadeloupe est stimulée par certaines communes qui gagnent en attractivité. La périphérie de la région pointoise avec Petit-Bourg et même jusqu'à Sainte-Rose accueille de plus en plus d'habitants. La côte sud de la grande-terre avec les communes de Sainte-Anne et Saint-François connaît également une forte progression. Le Moule a aussi vu son nombre d'habitants croître ces dernières années.
En revanche, d'autres communes connaissent une baisse de leur démographie. Pointe-à-Pitre est impacté mais les zones les plus touchées sont la côte sous le vent, la région de Basse-Terre et Marie-Galante.
Publicité