guadeloupe
info locale

Le meurtrier présumé de Wendy Miath a été interpellé et placé en détention

faits divers
Centre prénitentiaire de Baie-Mahault
©Guadeloupe1ere
Un homme de 27 ans a été interpellé hier par la police judiciaire dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Wendy Miath en mai 2013 à Lacroix. Il a reconnu les faits en garde à vue et a été placé en détention provisoire.
Un an et demi après les faits, le meurtrier de Wendy Miath a finalement été interpellé hier. C'est la police judiciaire qui a arrêté cet homme au terme d'une longue enquête.

Rappel des faits

A l'époque ce meurtre avait tout l'air d'un règlement de comptes. Le 12 mai 2013, alors qu'il rentrait de soirée avec trois autres personnes, Wendy Miath avait été tué dans sa voiture à Lacroix aux Abymes. Il avait reçu plusieurs décharges et était mort au volant de son véhicule malgré l'intervention des secours. Les passagers avaient été légèrement blessés. Sa famille avait alors crié son incompréhension, affirmant que le jeune homme de 23 ans qui travaillait pour la mairie de Baie-Mahault n'avait aucun ennemi connu. Pourtant, quelques jours plus tard, lors de la veillée mortuaire, deux individus avaient ouvert le feu dans la foule avec un fusil à chevrotine. 18 personnes dont un bébé avaient alors été blessées.
Un immense cortège s'était réuni le 21 mai 2013 pour les obsèques de Wendy Miath dans un climat très tendu dans les rues de Baie-mahault.

Une interpellation et un placement en détention

Depuis, l'enquête avait été confiée à la police judiciaire. Tout portait à croire que Wendy Miath avait été la victime d'un règlement de compte entre gangs rivaux. Après de longues investigations, c'est donc hier, plus d'un an et demi après les faits, que les enquêteurs ont réussi à interpeller un suspect, un homme de 27 ans originaire de la même commune que la victime. Les forces de l'ordre aurait retrouvé le revolver qui a servi à tuer Wendy Miath ce 12 mai 2013. Après avoir été arrêté et mis en garde à vue, l'individu a reconnu avoir fait feu à plusieurs reprises lors de la fusillade de Lacroix. Il a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire.
Publicité