publicité

La 20è conférence des présidents des RUP débute officiellement aujourd'hui en Guadeloupe

Après une première journée de travail hier entre les membres du comité de suivi des régions ultra-périphériques (RUP), les officiels des différentes régions arrivent aujourd'hui chez nous. Au programme : des visites, des échanges et des bilans pour dresser la feuille de route de l'année à venir.

  • Nicolas Ledain
  • Publié le
En 1995, la Guadeloupe accueillait la première conférence des présidents des régions ultra-périphériques (RUP) à Gourbeyre. 20 ans plus tard, notre archipel est l’hôte de cet évènement annuel pour la 3è fois. L’objectif de ces rencontres entre les représentants des RUP est de faire le point sur les aides européennes et les besoins des régions insulaires éloignées physiquement du vieux continent.

 

Histoire

Les RUP ont commencé à se réunir à la fin des années 80 pour obtenir des réponses et des aides européennes mieux appropriées aux réalités des territoires insulaires ou isolés, mais ce n’est qu’en 1992 que leur statut a été reconnu par Bruxelles. Le principe est que l’Europe apporte une aide financière aux projets de développement de ces régions parfois confrontées à des contraintes sociales ou géographiques afin de promouvoir les produits spécifiques de ces régions, d’y mettre en place des unités de recherche et de profiter d’un espace maritime élargi. Depuis la déclaration de Saint-Malo en 1993, les présidents de ces régions se retrouvent une fois par an pour faire le point sur ce qui a été entrepris dans l’année écoulée, décider d’une marche à suivre pour les douze mois suivants et passer le flambeau de la présidence tournante. La Guadeloupe par Victorin Lurel occupait cette fonction en 2014, c’est Madère par Alberto Joao Jardim qui va prendre le relai.
Les RUP sont au nombre de neuf et représentent trois Etats :
-          la France avec la Guadeloupe, Saint-Martin, la Martinique, la Réunion, la Guyane et Mayotte (intégré en 2014)
-          l’Espagne avec les îles Canaries et les Açores
-          le Portugal avec Madère
Glisser la souris sur la carte pour voir les RUP apparaitre :

 
 

Bilan 2014

La présidence guadeloupéenne qui s’achève par ce 20è congrès avait été placée sous trois grands axes. La lutte contre le chômage des jeunes, l’amélioration de la coopération au sein des grandes régions de chaque RUP et l’accompagnement de Mayotte qui vient d’être intégré à la liste.
Les RUP ont aussi été présentes lors des travaux sur les aides d’Etats dans le domaine agricole et forestier, lors du bilan des actions de réflexions sur la prise en compte des spécificités insulaires à la commission européenne et lors de la conférence sur la biodiversité organisée en Guadeloupe en fin d’année 2014.
Il est difficile d’appréhender le travail accompli par les représentants des RUP au niveau continental mais au-delà des travaux de réflexion, le principe est surtout de travailler pour obtenir et négocier  les aides européennes accordées par 5 programmes :
-          le FEDER (fonds européens de développement régional)
-          le FSE (fonds social européen)
-          le FEADER ( fonds européen agricole pour le développement rural)
-          le FEP (fonds européen pour la pêche)
-          les aides POSEI (programme d’options spécifiques à l’éloignement et l’insularité)
A titre indicatif, sur la période 2007/2013, les RUP ont bénéficié au total de 11 milliards d’euros d’investissements communautaires.

 

Programme

Les travaux du comité de suivi des RUP ont commencé hier en Guadeloupe dans un hôtel du Gosier mais les officiels n’arrivent que ce mercredi sur notre sol. Une fois tous les représentants arrivés, une rencontre avec la commissaire européenne en charge de la politique régionale est prévue avant le diner d’ouverture à partir de 20h30. Dès demain matin des visites de terrain sont prévues sur des grands chantiers financés par les aides européennes comme le Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre ou autour de projets comme celui du grand port. Dans l’après-midi la commissaire européenne se rendra dans des entreprises qui fonctionnent en partie grâce aux aides européennes. Dans le même temps, les présidents des RUP tiendront leur session interne afin de rédiger la déclaration finale de cette conférence qui sera signée vendredi matin. Des visites sont également prévues à Marie-Galante samedi matin.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play