Les détecteurs de fumées sont désormais imposés

sécurité
Détecteurs de fumées
Des détecteurs de fumées encore sous emballage ©Olivier Lancien
Il ne reste plus que quelques jours pour vous équiper de détecteurs de fumées. Un dispositif désormais obligatoire dans tous les logements d'habitation. La préfecture de Guadeloupe vient de lancer une campagne de sensibilisation.

A partir du 08 mars prochain, il sera impératif de disposer d'au moins un détecteur de fumées par logement. L'occupant d'un logement, qu'il soit locataire ou propriétaire, doit disposer d'un dispositif d'alerte sonore contre les fumées qui souvent sont nocives. La nuit, dans votre sommeil, ce sont généralement les émanations de monoxyde de carbone et autres gaz, qui tuent avant même les flammes, en cas d'incendie.

Dans un communiqué publié, ce lundi 23 février, la préfecture de Guadeloupe sensibilise les locataires et autres propriétaires de l'archipel. Les services de l'Etat mettent en avant les “vies sauvées” avec de tels installations peu onéreuses (de 8 euros à un peu plus de 20 euros). Il faut tout de même faire attention à l'homologation CE, la norme NF serait gage d'encore plus d'efficacité.
 

Ce sont les propriétaires qui veillent à l'installation de ces petits boitiers. C'est à l'occupant de s'assurer du bon fonctionnement. Pas de sanctions à prévoir pour leur non installation, ni même une majoration de votre assurance multirisques habitation. En revanche si il n'y a pas, pour le moment, de sanctions pécuniaires, selon plusieurs juristes, l'absence de ce dispositif pourrait un jour vous être imputable en cas de problème.

 

Une obligation pourtant assez ancienne

C'est la loi Morange et Meslot (des noms des parlementaires qui en sont à l'origine) qui édicte ce nouveau mode de sécurité. Cette loi a été publiée au Journal Officiel le 09 mars 2010, il y a presque cinq ans.

Ce texte a lancé une date butoir, le 08 mars de cette année pour que les foyers français s'équipent. Pourtant ce n'est que récemment qu'une véritable communication a été lancée dans un premier temps par les constructeurs de tels dispositifs d'alerte, et aujourd'hui par les services de l'Etat.

Il ne vous reste plus que... 13 petits jours pour vous équiper.  


Pour aller plus loin...