Claudy Siar en grève de la faim

société
Claudy Siar
©outremer 1ère
Le conflit opposant Claudy Siar et son partenaire Stéphane Mouangué concernant la radio Tropiques FM, a pris une nouvelle dimension. Le co-propriétaire de la station a entamé une grève de la faim, ce matin. 
L'animateur, chef d'entreprise, chanteur et ancien délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer est en grève de la faim, dans les locaux de la station de radio Tropiques FM, en Ile-de-France, depuis ce matin, 9 heures. 
Une nouvelle tentative, pour lui, de se faire entendre.  

Un conflit entre deux anciens amis 

Depuis plusieurs mois, un conflit interne oppose Claudy Siar à Stéphane Mouangué, le partenaire majoritaire de la radio. Les deux hommes se connaissent depuis 29 ans. Ils se disputent aujourd'hui l'attribution de la gérance de la station de radio... Gérance qu'occupe désormais Valérie Rousseau, compagne de Stéphane Mouangué. 
En 2011, Claudy Siar quitte la radio dont il est le fondateur avec Patrick Lemure, puis Stéphane Mouangué, pour prendre ses fonctions de Délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer. Quand il démissionne en 2012, il ne retrouve pas son poste de gérant de la radio. C'est le début de l'affaire. 
D'un côté Claudy Siar affirme ne pas reconnaître l'identité créole de la radio, tandis que son partenaire avance lui, que les programmes de la station restent inchangés. 

Une cause soutenue par personnalités et politiques ultramarins

En janvier dernier, le CREFOM (Conseil représentatif des Français de l'Outre-mer) apportait son soutien à Claudy Siar (qui fait partie du bureau de l'organisation), en interpellant le C.S.A, lui demandant de garantir la vocation ultramarine de la chaîne Tropiques FM contre toute dérive commerciale et généraliste
Claudy Siar a déjà, par le passé, bénéficié du soutien de Patrick Karam, Président du CREFOM, de Victorin Lurel, président du Conseil régional et de personnalités ultramarines. 
Aujourd'hui, il espère voir le C.S.A se pencher sur cette guerre. En attendant, sa grève de la faim continue...