guadeloupe
info locale

Promotion polémique à Sainte-Rose : La mairie revoit sa copie

politique
Mairie de Sainte-Rose
©KoS
La nomination controversée du nouveau Directeur général adjoint de la ville de Sainte Rose continue de faire des remous. Claudine Bajazet, a tenu à réagir. La maire cherche désormais à enrayer la polémique.
Après les révélations publiées dans l'hebdomadaire Nouvelles Semaine par René Cazimir Jeannon et celles dans le journal télévisé de Guadeloupe 1ère, la maire de Sainte-Rose a tenu à donner sa version des faits. Elle est interrogée par Eric Stimpfling. 


Rudy Pandolf toujours en attente de titularisation d'attaché territorial

Claudine Bajazet a également communiqué un certain nombre de pièces administratives qui tendraient à prouver que le recrutement de Rudy Pandolf serait valide. 
Il n'en demeure pas moins vrai qu'administrativement, l'homme serait toujours adjoint administratif de 2ème classe, soit fonctionnaire de catégorie C. Lui, préfère indiquer qu'il est en attente de sa titularisation d'attaché territorial, donc, la catégorie A, suite à un arrêté signé le 10 février 2014, alors qu'il travaillait pour la communauté d'agglomération du sud Basse-Terre. 

Un parcours fulgurant

Et c’est là que le dossier que nous a fait parvenir la ville de Sainte Rose soulève davantage de questions qu’il n’apporte de réponses. On y découvre le parcours professionnel d’un homme qui grimpe tous les échelons administratifs en l’espace de quelques mois, allant jusqu’à occuper la fonction de Directeur des ressources humaines de la C.A.S.B.T., avant de se voir rétrograder en catégorie C pour des raisons déjà évoquées (dans notre article précédent).
Une sanction administrative qui a poussé Rudy Pandolf à déposer un recours devant  le tribunal administratif de Basse-Terre contre la C.A.S.B.T. Contactée, Lucette Michaux-Chevry argue de son droit de réserve. Pour autant, la présidente de la Communauté d’agglomération du sud Basse-Terre s’étonne, "de la divulgation par la ville de Sainte Rose de documents administratifs qui n’ont pas à être rendu publics, alors que l’affaire est pendante devant la justice". Rudy Pandolf, pour sa part, se refuse également à tout commentaire.

Une "simple" erreur de rédaction

Après les explications concernant le grade de M. Pandolf, place aux clarifications au sujet de la fonction qu'il occupe à la ville de Sainte-Rose. Et là, on assiste à ce que d’aucun pourrait qualifier de glissement sémantique. Aujourd’hui, la maire précise que Rudy Pandolf a été recruté en tant que chargé de mission dans la fonction de directeur général adjoint.
Ensuite, la note de service signée le 28 mai par Claudine Bajazet aurait été mal rédigée.
Et la maire de Sainte Rose d’annoncer, comme pour refermer ce dossier, que le poste de directeur général adjoint est désormais à pourvoir au 1er juillet prochain.  
Reste à savoir maintenant qui sera l’heureux élu…..
 
 
 
 
 
Publicité