La Région veut sauver le Manganao

économie
Manganao
Il faut près de 4 millions d’euros pour que l’hôtel Manganao de Saint-François continue à tourner encore quelques mois. La région est prête à mettre la main à la poche. Le maire de Saint-François, Laurent Bernier est prêt lui aussi à faire un geste à la mesure de ses moyens.
Le Président de Région, tente le tout pour tout, il veut redonner espoir aux 156 salariés de l’hôtel Manganao de Saint-François. L’établissement a été liquidé la semaine dernière. Une réunion s’est tenue lundi soir à la Cité des Métiers du Raizet entre l’intersyndicale UTHTR-UGTG et FO,  Victorin Lurel, et une délégation composée de représentant de la communauté de la Riviera du Levant, du maire de Saint-François Laurent Bernier, du maire de Sainte-Anne Christian Baptiste, et d’Hilaire Brudey, président du CTIG (comité du tourisme des iles de Guadeloupe). 
Manganao 2

Le président de Région a dans un premier temps rencontré hier matin à Basse-Terre le gérant de l’hôtel qui lui a expliqué les raisons de la mise en liquidation, puis il a rencontré les syndicats. Victorin Lurel a fait quelques propositions. Pour maintenir l’activité jusqu’en juin 2016, il faut 3,8 millions d’euros. mais Victorin Lurel a posé ses conditions : le Manganao doit trouver un repreneur et trouver un tour opérateur pour amener la clientèle sur le site. 

Voir aussi : 
©INA