guadeloupe
info locale

Boris Carène Roi des cimes

tour cycliste de guadeloupe
Carène E4
©Guadeloupe 1ère
4ème étape Anse-Bertrand – Vieux Habitants
L’aigle guadeloupéen survole les toboggans de la côte sous le vent et fait coup double à Vieux Habitants : l’étape et… le maillot jaune !
Boris Carène aura su attendre son heure. Le patron du peloton local choisit de déclencher son offensive dans son fief, la côte de Baillargent Pointe-Noire. Il assomme tous ses adversaires et s’en va asseoir son hégémonie. Au départ de l’étape, le protégé de Max Macambou pointe en 5ème place du classement général individuel à 1mn et 28s du leader du jour, Damien Monier du team pro immo Nicolas Roux.

La veille son équipe a dysfonctionné et n’a dû son salut qu’à la vigilance de son manager qui a rappelé tout le monde à l’ordre. La consigne du jour prévoit d’exploiter le terrain de prédilection de Carène -la montagne- pour écœurer ses adversaires. L’excroissance de Versailles au 15ème kilomètre, classée 3ème catégorie, permet de tester les organismes. Quarante -six bornes plus loin, Frédérick se dresse devant la cohorte de neuf formée depuis le 15ème kilomètre sur la portion plate du parcours.

Le groupe explose. Joann Ruffine, équipier de Carène et Alexis Dulin partent en duo d’éclaireurs. Respectivement à 23mn 10s et 30mn 21s, aucun d’eux ne représente un quelconque danger pour les cadors, mais une victoire d’étape est toujours bonne à prendre. Ce rêve va se dissiper à Baillargent, 2ème côte de 1ère catégorie du jour après Frédérick. C’est sur cette portion de route fortement dénivelée que Carène s’extirpe du groupe de contre-attaque des ténors de la course pour rejoindre puis distancer Ruffine et Dulin. La puissance de l’attaque de Carène ne permet aucune réplique. Monier, Lebas, Turpin, Milan et Eustache ne peuvent que voir filer l’idole du public guadeloupéen. Le choix du lieu de l’offensive n’est d’ailleurs pas anodin. Toute la famille de B. Carène habite à Baillargent où il a aussi fait ses armes à la Pédale Pointe –Noirienne, sous la houlette d’un certain Garnier. En excellente forme physique et avec un mental d’acier, B. Carène n’a aucun mal à creuser l’écart sur ses adversaires.

La Presse égrène les écarts et le héros du jour devient virtuel nouveau maillot jaune. Car derrière, Damien Monier même s’il se bat comme un beau diable avec l’aide estimable de son coéquipier Thomas Lebas, ne pourra que préserver une deuxième place au général, à l’arrivée. Carène se livre à un véritable exercice contre le chrono et signe une magnifique victoire à Vieux Habitants, à l’honorable moyenne de 40,590 km/h. Il refile 2mn 33s aux poursuivants les plus proches.

Premier de l’étape, le néo Baie-Mahaultien endosse le maillot jaune et le maillot à pois. Cerise sur le gâteau, la solidarité et la cohésion semblent revenues dans l’équipe de l’ASBM qui est désormais première de ce classement. Reste à gérer.

 

Publicité