Ça cogne sur le Tour

tour cycliste de guadeloupe
Turpin Ruffine
©Guadeloupe 1ère
6ème étape Goyave-Pointe-Noire. 146 kilomètres
Cette 6ème étape est ternie par une violente bagarre entre Joann Ruffine et Ludovic Turpin.
Il est vrai que le torchon brûlait depuis quelques jours déjà entre leurs équipes respectives.
Cet incident déplorable fait suite à une fulgurante attaque de Turpin, dans l’escalade de la côte de Mabouya à la sortie de Baillif. Une attaque jugulée pourtant aussitôt par Boris Carène et ses coéquipiers. Mais cette riposte sportive n’aurait apparemment pas suffi. S’en suit une altercation qui dégénère en chute, puis en pugilat entre Ruffine dans le rôle du puncheur et Turpin dans celui de l’expert en esquive. Ruffine écope d’une mise hors course immédiate  et son adversaire de …ring est contraint d’abandonner.
Un triste évènement vécu en direct sur les antennes radio et télé de Guadeloupe 1ère.

C’était tout de même une course. Un beau vainqueur à Pointe –Noire
Fort heureusement tout le monde n’a pas troqué le vélo contre une paire de gants de boxe.  Thomas Lebas, le français de l’équipe japonaise Bridgestone, s’impose sur l’étape à 40,920 km/h. Après avoir composé un trio d’échappés dans les derniers kilomètres avec Juan Murillo Ortiz, du Gwada Bikers 118, et  le dominicain Antonio Pedrero, il se défait de ses adversaires qui franchissent la ligne d’arrivée dans cet ordre. Ce podium  n’impacte en rien la tête du classement général.

Boris Carène égal à lui-même
Le maillot jaune n’a jamais été en danger, protégé qu’il était par son équipe sur les ¾ du parcours. Adam Pierzga et Joann Ruffine sont les derniers à l’accompagner. Avant que Ruffine ne débloque totalement et ne soit invité, par le commissaire international, à prendre la sortie. La perte de cet élément clé n’empêchera pas Carène de se classer 6ème de l’étape à seulement 19 petites secondes du vainqueur. Un résultat mitigé à la Pyrrhus, compte tenu des circonstances. Mais Carène occupe toujours le leadership au terme de cette sixième joute.

Incident mais aussi accident sur l’épreuve
Hormis le regrettable incident déjà signalé, on déplore aussi la chute du japonais Takero Terasaki, en côte sous le vent. Le sociétaire de Bridgestone loupe un virage et se blesse contre une glissière de sécurité routière. La course se termine à l’hôpital pour lui mais sans trop de gravité.
 
Sanctions sportives et judiciaires en perspective
On reparlera de cette 6ème étape du tour, en raison de l’incident pugilistique. Une enquête des instances sportives, annoncée par le Président du Comité Cycliste Philibert Moueza, devra déterminer les responsabilités de chacun des deux acteurs. Ils encourent des sanctions pouvant aller à la suspension d’activité. Mais il faut surtout craindre les probables suites judiciaires qu’entraîneront les plaintes déposées par chacune des parties contre l’autre.
Affaire à suivre…


Les Outre-mer en continu
Accéder au live