guadeloupe
info locale

Meurtre au paradis : les indices du succès !

société
Meurtre au Paradis
Une scène de la 5ème saison de Meurtre au Paradis ©Olivier Lancien
« Meurtre au Paradis » (Death in Paradise) vous connaissez tous cette série réalisée dans l'archipel, principalement à Deshaies, mais aussi à Pointe-Noire et Sainte-Anne. La 5ème saison a débuté, il y a quelques jours à Deshaies. Que rapporte Meurtre au Paradis à la Guadeloupe? 

Une petite rue privatisée, des caméras et une effervescence particulière, la commune du Nord Basse-Terre vit pendant quelques mois au rythme des scènes et des intrigues de cette série.

Les producteurs ont d'abord misé sur ces images de cartes postales. Ce sont des retombées touristiques qui sont prioritairement attendues. La Guadeloupe se vend sur les marchés britannique, américain et français. 
 

Des retombées touristiques

 

Au-dela de la fiction, selon la communication, c’est 5 millions d’euros qui sont dépensés par la production sur notre territoire. Les salaires des figurants locaux, des salariés locaux de la production.

Plusieurs semaines de tournage… ça rapporte aussi à la commune de Deshaies.

 

Des retombées économiques

 

Dans les rues de la petite commune, les habitants entendent parler anglais. Pour les Déhaisiens de Guadeloupe et du monde entier : c’est une fierté.

 

Meurtre au Paradis



Joséphine Jobert: l'atout charme 
 

Meurtre au Paradis
Joséphine Jobert: une enquêtrice de choc dans Meurtre au Paradis ©Olivier Lancien

 

C’est France 2 qui retransmet pour l’hexagone et Guadeloupe 1ere pour notre archipel (es jeudis en deuxième partie de soirée et le samedi matin).

Actuellement la 4ème saison est sur les écrans. Vous avez pu constater qu’il y a une nouvelle héroïne, une enquêtrice, de choc, qui connaît bien la Guadeloupe. Joséphine Jobert a remplacé Sarah Martins.

 

Josephine Jobert

 

La région Guadeloupe a contribué financièrement à cette série tournée dans l'archipel. Face aux succès d’audiences et aux retombés économiques et touristiques, la commission régionale du film Guadeloupe multiplie les partenariats. Et pourquoi pas, un jour, une super production hollywoodienne chez nous ?

Voir aussi sur le sujet le reportage de Jacky Massicot et Rémi Defrance
 


 

Publicité