guadeloupe
info locale

Mgr David Macaire à la rencontre des prêtres de Guadeloupe

religion
Mgrs Macaire & Riocreux
©J-M Mavounzy
Journée guadeloupéenne pour l'archevêque de Fort de France. En charge de la cohésion au sein de la province ecclésiale formée par les Antilles française et la Guyane, il profite de la réunion de rentrée des prêtres de Guadeloupe pour les rencontrer
Une semaine après avoir reçu le pallium, symbole des archevêques, Mgr David Macaire rend visite à la Guadeloupe. C'est l'occasion pour lui de rencontrer directement l'ensemble de prêtres du Diocèse de Guadeloupe. Et l'opportunité lui est donnée aujourd'hui puisque ces derniers sont réunis depuis ce matin pour leur rencontre de rentrée pastorale. 
Auparavant, l'archevêque de Fort de France a rencontré les fidèles eux-mêmes, lors d'une messe qu'il a célébrée ce lundi à la paroisse Saint Michel du Raizet au côté de l'évêque de Guadeloupe Mgr Jean-Yves Riocreux et de quelques prêtres qui avaient fait le déplacement. Une occasion pour lui de rappeler à tous que le logo prvilégié des chrétiens c'est la croix. Elle est le signe de lla nécessité de leur investissement sans faille et sans fin en faveur de l'Amour, à l'image du Christ.
C'est aussi ce qu'il est allé partager ensuite avec les prêtres de Guadeloupe.
Le diocèse de Guadeloupe fait partie avec la Guyane et la Martinique de la Province ecclésiale des Antilles Guyane. S'il n'y a pas de lien de subordination entre les évêques de chacun de ces diocèses, l'archevêque de la Martinique a la mission de faire vivre une harmonie entre eux. Si ses prédécesseurs ont préféré limiter ce rôle aux seules rencontres entre évêques; Mgr David Macaire souhaite aller plus loin en permettant aux uns et aux autres de mieux se connaître, et surtout, d'apprendre à s'enrichir les uns des autres.
C'est le sens de sa mission ce lundi en Guadeloupe. 
Pour autant, bien avant son ordination, David Macaire avait l'habitude de venir en Guadeloupe où il a tissé des liens solides avec les fidèles. Et cela pouvait se voir ce matin au Raizet où l'église était bien trop petite pour accueillir tous ceux qui étaient venus vivre avec lui cette communion fraternelle.

Voir aussi 


Publicité