guadeloupe
info locale

Une convention pour la Garantie Jeunes

emploi
Convention Mission locale 1
Une signature de convention a eu lieu ce mercredi à Baie-Mahault entre la Mission Locale, la CGPME, la CCI DES Iles de Guadeloupe dans le cadre de la Garantie Jeunes.
La convention a été signée par le président de la Mission Locale, Georges Hermin, Marie-France Thibus, la présidente de la CGPME et Daniel Erlong, Vice-Président de la CCI, en présence du directeur de la Dieccte Guadeloupe, Louis Mazari.
Dans la salle, des représentants de collectivités départementale et régionale mais également des acteurs du monde de l’entreprise. Tous sont se sont dits engagés à accompagner la nouvelle vague de jeunes qui vient de commencer le dispositif Garantie Jeunes.
Expérimenté depuis septembre 2013 dans dix territoires pilotes, ce dispositif offre à des jeunes de 18-25 ans sans emploi ni formation, un accompagnement renforcé vers l'emploi, des périodes en entreprise.
En Guadeloupe, le dispositif a démarré le 15 juin dernier. A ce jour, 80 jeunes ont bénéficié du dispositif. Le contrat d’accompagnement est conclu sur une année et le jeune perçoit, chaque mois, une allocation de 428 euros.
 
« Pendant six semaines, les jeunes sont reçus de manière collective dans les locaux de la Mission Locale. Durant cette période, nous travaillons sur la rédaction du CV, la lettre de motivation, la mise en immersion,… Ensuite, il y aura un suivi afin de savoir si les démarches ont porté leurs fruits car les jeunes sont censés être en entreprise », détaille un conseiller à la Mission Locale de Jarry, à Baie-Mahault.
 
Un accompagnement global

Apprendre à rédiger un CV, entretiens d’embauche, logement, transport, suivi psychologique dans certains cas, le dispositif prend en charge l’ensemble de  l’environnement du jeune.
« C’est un accompagnement globale. Nous avons déjà eu à placer deux jeunes dans un centre d’hébergement social. L’objectif final de cette Garantie Jeunes, c’est de permettre aux gens d’être autonome », explique Annie Loiseau, chargée de projet à la Mission Locale de Guadeloupe.

Convention Mission locale 2

Et le bilan à mi-parcours semble plutôt positif à en croire Annie Loiseau, chargée de projet à la Mission Locale de Guadeloupe. « Il y a  déjà eu 16 périodes de mise en situation professionnelles. Nous avons trois jeunes en Contrat à Durée Déterminée, 4 CDDI (Contrat d’Insertion Chantier). Nous avons également, un contrat d’avenir signé et d’autres contrats d’avenir en cours. Et nous avons surtout beaucoup de mise en relation des jeunes vers le monde de l’entreprise ».
Testée depuis deux ans dans dix départements français, l'expérimentation devrait être progressivement étendue. L’initiative vise la prise en charge de 50.000 jeunes fin 2015 et 100.000 en 2017.
Convention Mission locale 3
Annaëlle 21 ans

 

Ce qu’ils en pensent
Annaëlle 21 ans, titulaire d’un CAP Petite Enfance
« J’attends beaucoup du dispositif Garantie Jeunes. Ça fait déjà 2 ans que je cherche un emploi. J’ai quitté l’école, j’avais 17 ans pour pouvoir suivre mes formations. Et maintenant j’aimerai trouver un emploi dans une crèche car j’aime beaucoup les enfants. »
Larochelle, 23 ans
« C’est une chance, une occasion à saisir. Ce que j’attends du dispositif c’est de me pousser dans mes projets afin qu’ils se réalisent. Mon souhait serait d’avoir ma propre entreprise à savoir un garage de mécanique automobile avec pourquoi juste à côté un salon d’esthétisme. »
Publicité