publicité

Le syndicat « Douanes Solidaires » dénonce un retour à « l’ordre colonial ».

  • Par François-Joseph Ousselin
  • Publié le
Un ordre qui faisait, qu’aux Antilles, en matière administrative, tout c’est longtemps décidé en Martinique.
Pourtant, c’est justement le constat de ce déséquilibre, qui avait conduit, il y a une vingtaine d’année, à la mise en place d’une Direction des Douanes, propre à la Guadeloupe.
Or, aujourd’hui, selon « Douanes Solidaires », l’administration fait machine arrière sur cette question en commençant par asphyxier la représentation douanière en Guadeloupe
Un chiffre est donné à l’appui, dans une lettre ouverte, adressée à la population et aux élus : en 7 ans, entre 2007 et 2014, la Douane en Guadeloupe a perdu plus d’une centaine d’emploi… contre 6, en Martinique.
Le syndicat affirme que c’est « l’une des raisons de l’augmentation des trafics, de toute nature, dans notre pays ». 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play