Le 3C de Guadeloupe : Un centre à l’écoute des patients cancéreux

santé
CHU de Pointe-à-Pitre Abymes Guadeloupe
Le CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.
Depuis 2003, le Plan Cancer oblige tous les établissements prenant en charge des patients atteints de cancer, à être rattachés à une cellule qualité particulière appelée Centre de Coordination en Cancérologie dit 3C.  En Guadeloupe, la structure existe depuis décembre 2014.
Installé depuis mai 2015 à l’Institut Pasteur, le 3C Guadeloupe compte quatre professionnels : un médecin coordinateur, deux infirmières et une secrétaire administrative.
Leur rôle est d’assurer à tous les patients atteints d’un cancer, une prise en charge globale et de qualité.
L’unité travaille ainsi avec différents établissements hospitaliers tels que le CHU, le CHBT, la clinique des Eaux Claires. C’est de là, que les patients sont orientés vers le 3C.
« Nous ne contactons pas les malades. Ils nous sont confiés par leur médecin traitant », explique Viviane Tibuce, secrétaire administrative.
 
Une prise en charge globale

Les 3C ont notamment pour missions les soins de supports mais en priorité la formation des soignants au dispositif d’annonce du cancer, qui est la mesure 40 du Plan cancer 2003-2007.
Le soignant écoute le malade, reformule ce qui été dit pendant la consultation médicale, donne de l'information sur le déroulement des soins et peut orienter le malade vers d'autres professionnels (assistant social, psychologue…).
« C’est une véritable consultation. C’est un long moment durant lequel, passé le choc de l’annonce de la maladie, le patient peut exprimer ce qu’il ressent avec ses mots. Ce n’est pas facile», confie Christiane Pioche, infirmière en santé publique.
Les professionnels du 3C accompagnent ainsi le patient tout au long de son parcours de soins.
Tous les profils patients sont aidés mais le centre gère en majorité des malades en grande précarité.
L'accès à une équipe impliquée dans les soins de support permet ainsi au patient d'être soutenu et guidé dans ses démarches, en particulier sociales. La personne malade peut ainsi rencontrer grâce au 3C, en fonction de sa situation et si elle le souhaite, des professionnels spécialisés (assistante sociale, psychologue, kinésithérapeute, nutritionniste, coiffeur, ménage…).
Des soins de supports qui sont devenus essentiels pour soulager le patient.
Selon les données du registre de cancers de la Guadeloupe, 1 500 nouveaux cas de cancers y sont décelés chaque année.
http://www.ligue-cancerguadeloupe.com/