3ème dose de vaccin anti-Covid : quand et pour qui ?

coronavirus
Vaccin
Alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 va croissant et que rode le variant Omicron, le gouvernement entend prendre de nouvelles mesures de lutte, pour freiner la propagation du virus. L'occasion, pour nous de faire le point, sur le public visé par la campagne de 3ème dose de vaccin.

Pour ne pas se laisser submerger par la cinquième vague de l'épidémie de coronavirus et pour prévenir la progression du variant Omicron, le gouvernement n'exclut pas d'annoncer, ce lundi 6 décembre, de nouvelles mesures qui pourraient contribuer à casser une courbe "vertigineuse" des infections.

Le Conseil de défense sanitaire se tient, aujourd'hui. Au menu : le possible élargissement de l'accès à la troisième dose de vaccin anti-Covid, deux mois après le lancement de la campagne de rappel.

La Haute Autorité de la Santé (HAS) a recommandé d’élargir ce rappel à de nouvelles populations. 

3ème dose: qui peut en bénéficier et à partir de quand ?

A ce jour, les personnes âgées de plus de 65 ans, vivant à domicile ou en EHPAD, celles qui souffrent de comorbidités, présentant un haut risque de forme grave, ou sévèrement immunodéprimées, ainsi que les professionnels de la santé, à savoir l’ensemble du personnel médical intervenant auprès de personnes vulnérables, sont concernés, par la troisième dose, six mois minimum après la deuxième injection.

La campagne de rappel a démarré le 1er décembre, pour les personnes âgées de 50 à 64 ans.
Il n'est pas question d’obligation… jusqu’au 15 décembre, selon le texte actuellement en vigueur. Mais, à compter de cette date, les personnes de plus de 65 ans et celles vaccinées par le Janssen verront leur pass sanitaire désactivé, en cas de non-administration de la dose de rappel.
Un test PCR ou antigénique, réalisé dans les dernières 72 heures, leur sera alors nécessaire, pour se rendre dans les lieux publics où le pass est obligatoire.

Les personnes de plus de 65 ans devront recevoir leur troisième dose, au maximum 6 mois et 5 semaines après leur dernière injection.

Pour le rappel vaccinal, seuls les vaccins à ARN messager, à savoir Pfizer-BioNTech ou Moderna, peuvent être utilisés et, cela, peu importe le vaccin utilisé, lors des premières piqûres.

Cette troisième dose peut être administrée chez un médecin, un pharmacien, auprès d’un infirmier, d’une sage-femme ou dans un centre de vaccination.

Les recommandations de la HAS

La HAS a recommandé d’élargir ce rappel de vaccin contre la Covid-19, pour tous les adultes âgés de 40 ans et plus.
Idem, pour toutes les personnes de 18 ans et plus, dès 5 mois après leur dernière injection de vaccin ou leur infection à la Covid.

Face à la montée de la cinquième vague, le Conseil scientifique, demande au gouvernement "d’envisager" la généralisation de la troisième dose, à toute la population adulte.