Accident du travail à Jarry

accidents
Un homme qui nettoyait le toit d’un garage, a fait une chute d’une dizaine de mètres. Il n’était pas attaché et une tôle aurait cédé sous ses pieds. La victime a été conduite dans un état critique au CHU, où elle est en réanimation. Sa vie est menacée.
D’origine haïtienne, ce travailleur était semble-t-il employé illégalement, sans être déclaré. Le responsable de la société de nettoyage a été entendu par les gendarmes de Baie-Mahault, qui ont ouvert une enquête, afin d’établir les responsabilités dans ce dramatique accident.
Une occasion pour la Préfecture et la DIECCTE de rappeler que 

Les chutes de hauteur sont aujourd’hui l’une des premières causes d’accidents du travail, notamment dans le BTP où elles représentent 17 % des accidents. Elles sont unes des causes principales d’accidents mortels au plan national (49 décès en 2018). Ce risque constitue un enjeu de sécurité majeur au regard de la vie des personnes et de la performance des entreprises.
L’inspection du travail est fortement mobilisée en Guadeloupe sur ce thème, aussi bien en effectuant des contrôles tout au long de l’année que dans le cadre de campagnes coordonnées mobilisant durant de courtes périodes l’ensemble des agents de l’Unité de contrôle de la *DIECCTE de Guadeloupe.
Il y a quelques jours ainsi, 9 agents de l’inspection du travail, accompagnés de l’ingénieur de prévention de la DIECCTE et d’un contrôleur du service prévention de la **CGSS ont procédé au contrôle de 14 chantiers dans le secteur du bâtiment, situés en Guadeloupe et à Saint-Martin. Sur ces 14 chantiers, 46 entreprises ont été contrôlées. La moitié des chantiers ont fait l’objet d’arrêts de travaux pour non-respect de la réglementation et des règles de prévention.
Les résultats de cette opération BTP démontrent la nécessité de poursuivre et renforcer les contrôles préventifs.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live