guadeloupe
info locale

Les acteurs de la Maison de naissance s'interrogent sur son avenir

santé
Maison de naissance 1
©Maison de naissance TdN
L’existence de l’unique maison de naissance des Antilles-Guyane située en Guadeloupe en question. Parents et sage-Femmes sont mobilisés pour obtenir son maintien en activité.
 
C'était en novembre 2016. L'ouverture d'une "maison de naissance" en Guadeloupe était annoncée. L’unique maison de naissance des Antilles-Guyane sera ouverte à la clinique des Eaux Claires à Baie-Mahault. Un potentiel non négligeable demandé depuis longtemps par les sage-femmes autant que par les mères (Voir : Bientôt une maison de naissance en Guadeloupe)
Deux ans plus tard, le bilan commence à s'afficher. Le succès de cette maison de retraite n'est plus à démontrer. Elle ne peut pas accueillir tous ceux et celles qui voudraient la choisir comme lieu de naissance pour leurs enfants (Voir : Deuxième anniversaire de la Maison de Naissance)
Lisa est née il y a 4 mois à la maison de naissance de Baie-Mahault. Son papa a été pleinement associé au projet de naissance

Papa de Lisa

 
les patients de la Maison de naissance
©Maison de naissance TdN

Pourtant, malgré ce succès, les maisons de naissance espèrent toujours être pérennisées de manière définitive. Elles sont 8 au total. Ces structures sont autorisées pour 5 ans à titre expérimental depuis novembre 2015.
Et comme les autres, la maison de naissance "Le temps de naître" des Eaux Claires pourrait bien fermer dans un an, en novembre 2020.
Les sages-femmes de la structure sont mobilisées pour faire pression sur le ministère de la santé. Et les parents aussi.
Peguy Robert Guadeloupe La 1ère

Peguy Robert Guadeloupe La 1ère

Maison de naissance 3
©Le temps de naître
Si vous voulez soutenir cette mobilisation, rendez-vous dimanche 17 novembre à partir de 10h30 au domaine de la Rose à Goyave pour participer à l’Assemblée Générale. Puis, repas coopératif tiré du sac et ateliers l’après-midi.
Vous pouvez également signer la pétition en soutien à l’existence des maisons de naissance en France sur www.change.org
Précisons que les deux options, fermeture ou pérennisation, sont encore envisageables
Publicité