Affaire Claude Jean-Pierre : les proches réclament justice depuis 100 jours

faits divers
Claude jean-Pierre
©Kolektif Gwadloup kont vyolans

100 jours après c’est toujours le mystère pour les proches et les avocats de Claude Jean-Pierre, décédé après un contrôle routier. Selon la famille, "les responsables jouissent encore d’une impunité incompréhensible".  

Cela fait 100 jours que Claude Jean-Pierre est décédé. Ce retraité de 68 ans avait fait l’objet d’un contrôle routier le 21 novembre 2020 à Deshaies. Les gendarmes l’avaient interpellé pour des écarts de conduite sur la route.

Mais la vidéosurveillance a montré, selon la famille et les avocats, que le sexagénaire avait été extrait brutalement de son véhicule par les gendarmes.

Et les examens médicaux sur Claude Jean-Pierre, après son transfert à l’hôpital au CHU, avaient mis en évidence le fait qu’il avait eu plusieurs vertèbres fracturées aux cervicales ainsi que des hématomes au visage.

Le problème c’est que depuis trois mois, le dossier est au point mort, selon Fatia, la fille de Claude Jean-Pierre. Elle réclame justice.

Le témoignage de Fatia, fille de Claude Jean-Pierre