L'ARS s'explique sur le transfert vers le CHBT ,durant cette semaine, de la prise en charge des grossesses à risque

santé
CHBT Image
L’ARS, le CHU et le CHBT ont décidé, durant cette semaine, de délocaliser au CHBT les soins aux grossesses pathologiques et aux femmes enceintes de toute la Guadeloupe qui risquent d’accoucher avant 9 semaines. Valérie Denux a expliqué cette décision devant la presse ce matin
L'annonce de ce transfert a surpris plus d'un et en premier lieu les soignants du CHBT. La directrice de l’ARS, l'Agence Régionale de Santé, Valérie Denux, s’est exprimée sur ce dossier ce matin devant le Centre Hospitalier de Basse-Terre afin d'expliquer les raisons de ce choix et les conditions dans lesquelles il est mis en oeuvre. Un problème de livraison de matériel électrique serait à l’origine du retard pris dans le transfert du pôle Parent-Enfant vers la polyclinique.
©guadeloupe
Une mission que l'établissement pense pouvoir remplir sans difficulté. Il accueille déjà quatre des six patientes potentielles
©guadeloupe
Les agents du CHBT affiliés à l'UTS-UGTG avaient réagi avant cette déclaration de la directrice de l'ARS, doutant de l’efficience de ce plan, même pour une courte durée. Et ils estiment de surcroît que, depuis l’incendie du CHU l’an dernier, les équipes sont sur les rotules.
©guadeloupe

Ce point presse de l’ARS les aura peut-être rassurés.
©guadeloupe
​​​​​​​