Ary Chalus et sa majorité sous les feux de la critique des opposants après l'annonce du Plan pluriannuel d’investissements

région guadeloupe
Assemblée plénière du Conseil régional de la Guadeloupe
La première réunion du Conseil régional depuis l'investiture d'Ary Chalus. Il a été question notamment des taux d'octroi de mer adopté en novembre 2015. ©Jean-Marie Mavounzy.
Pourquoi la Région Guadeloupe ne prévoit que 15% de fonds européens pour financier son PPI, alors que la collectivité de la Martinique y a recours à 40 %. La question a été posée hier soir à Ary Chalus, qui était l’invité de Politique 1ère.
Ary Chalus qui était l'invité hier soir de « Politique 1ère », a défendu son Plan pluriannuel d’investissements : 720 millions d’euros sur trois ans pour ce PPI, adopté fin mars par la collectivité. Constat : la collectivité de Martinique a prévu dans son PPI 40% de fonds européens, alors que la région Guadeloupe ne prévoit que 15%. Pourquoi cette différence de consommation des fonds européens

Ary Chalus Pdt de la Région Guadeloupe

Victorin Lurel, son prédécesseur, lui, se montre particulièrement critique sur la politique de la collectivité : « tout ce qu’elle inaugure actuellement est le bilan de l’ancienne mandature, affirme l’élu de l’opposition.

Victorin Lurel Sénateur, conseiller régional opposition

720 millions d’euros sur trois ans pour ce PPI, adopté fin mars par la collectivité. Pour Sonia Pétro, présidente de la Fédération guadeloupéenne du Parti Les Républicain, c'est un plan sans ambitionPétro, la présidente de la Fédération guadeloupéenne du parti Les Républicains.

Sonia Pétro, présidente de la Fédération guadeloupéenne du parti Les Républicains.




 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live