Aux fourneaux ou chez les pros, quel mode de réveillon avez-vous choisi ?

cuisine et gastronomie
Réveillon restaurant
©Marie-Lyne Plaisir

Les Guadeloupéens ont bien compris que le réveillon du Nouvel An aurait les mêmes airs que celui de Nöel. Retour à la famille et aux petits comités, mais cette fois, les rênes des fourneaux ont été confiées aux professionnels.

Traditionnellement, à Noël tout est familial, du menu à la fête, avec le travail que cela implique. Le 31, au contraire, est le soir des tenues de soirées, des menus luxueux et des fêtes jusqu'à l'aurore. Cette année, il faudra revoir les plans, pour un réveillon lui aussi confiné. Mais pour beaucoup, il n'est plus question de s'échiner en cuisine. Le repas prendra naissance hors des fourneaux du domicile.

Des professionnels préparés

Dans les cuisines des professionnels, c'est le branle-bas de combat. Jusqu'à 500 verrines, des dizaines de chapons farcis... en deux ans, les commandes ont quasiment doublé. Les clients ne se déplacent plus et choisissent le plus souvent la livraison. Le confinement a exacerbé cette tendance et certains chefs d'entreprise ont flairé le bon filon. Cependant, cette option à un coût, pas très éloigné des tarifs pratiqués pour une consommation sur place. Pour ce réveillon, de l'entrée au dessert, pour un menu prêt à consommer, il faut compter en moyenne 70 euros par personne.