Baillif proteste contre le manque d'eau

eau potable
Barrages à Baillif
©K.O.
Un barrage a été mis érigé dans le bourg, par des habitants qui réclament la réouverture de l’usine de production d’eau de Montval
Pas facile de circuler à Baillif depuis ce matin. Ils n'avient pas averti mais ils sont passés à l'cte. Ils, ce sont les usqgers de Baillif et particulièrement ceux de Saint Robert, en colère après les privations d'eau qu'ils subissent depuis la semaine dernière. Ils ne veulent pas en rester là et réclament la réouverture de l'usine de production d'eau de Montval qui pourrait selon eux pallier les difficultés rencontrées à l'heure actuelle.
ECOUTEZ : 

Ponnet barrage baillif


Barrages à Baillif 2
©K.O.
VOIR :
©guadeloupe
©guadeloupe


Un dossier de plus pour la Communauté d'Agglomération "Grand Sud Caraïbes" qui doit déjà répondre aux attentes des usagers de Capesterre Belle Eau. Le Collectif des riverains de Routhier et des hauteurs de Capesterre-Belle-Eau a prévu une réunion d’information, ce soir, à 18h, devant la mairie de la commune, pour faire le point avec les habitants concernés par le manque d’eau, et décider de la forme que prendront ses prochaines actions. 
Pour sa part, Laurent Bernier, le président du SIAEAG, précise une nouvelle fois, dans un communiqué, que le Syndicat intercommunal d’alimentation en eau et d’assainissement de la Guadeloupe « continue à livrer de l’eau potable en quantité et en qualité à la CASBT », et que les manques d’eau de ces derniers jours à Capesterre-Belle-Eau et aux Saintes, ne lui sont pas imputables. Laurent Bernier déplore par ailleurs de nouveaux sabotages sur les réseaux, qui ont pour conséquence directe de priver plusieurs milliers de foyers d’eau à Capesterre, aux Saintes et dans l’Est Grande-Terre. Compte-tenu de la récurrence de ces faits, le président du SIAEAG dit avoir sollicité du préfet le concours des forces de l’ordre, pour protéger les agents du Syndicat, dans l’exercice de leur fonction, ainsi que les usines de production.