La grève se poursuit à la mairie de Baie-Mahault.

social
retour à l'école à Baie-Mahault
©J-M Mavounzy
Les automobilistes ont été surpis ce matin en tombant sur des barrages qui avaient été dressés en plusieurs endroits du bourg de Baie-Mahault. Bien que certaines écoles aient pu ouvrir et recevoir leurs élèves, le conflit continue d'opposer les grévistes et la municipalité
Une image qui traduit un retour à l'ordinaire dans le fonctionnement des écoles du bourg de Baie-Mahault. Mais l'arrivée jusqu'à l'établissement scolaire n'aura pas été des plus simples puisque, en raison de plusieurs barrages errigés dans les pourtours du centre-ville de Baie-Mahault, à Beausoleil, à Trioncelle et sur le pont de la Digue
Barrage enflammé sur le pont de la Digue
©J-M. Mavounzy

Signe que le conflit perdure. Et pour cause : les discussions prévues hier après midi ont échoué. Les représentants de l’UTC-UGTG sont venus au rendez-vous mais se sont contentés de présenter leur préalable, aux discussions : le syndicat exige la remise, des arrêtés notifiant la revalorisation du régime indemnitaire de certains agents. Il réclame aussi des explications sur la situation administrative d’un agent. En l’occurrence le chauffeur du Maire.

Communiqué de l'UTC-UGTG

Nestorius Favel le secrétaire général de l’UTC/UGTG

Nestorius Favel le secrétaire général de l’UTC/UGTG

Face à face grévistes-force de l'ordre
©J-M. Mavounzy


Le maire pour sa part avait une proposition à faire au syndicat, concernant l’application du régime indemnitaire du personnel.
La ville voulait proposer la création d’une commission « ad’hoc » de suivi… et d’application du régime… tel que défini par la loi.
Seul moyen, selon Héléne Polifonte, de décrypter le protocole de fin de conflit du 10 octobre dernier…
Héléne Polifonte, maire de Baie-Mahault

Héléne Polifonte, maire de Baie-Mahault

Réouverture des écoles de Baie-Mahault
©J-M. Mavounzy

Dans les écoles réouvertes, l'organisation se met en place. Les chefs d'établissement doivent veiller au grain. D'autant que, cette fois encore, il faudra fonctionner sans cantine. Une gêne pour les parents même si certains ne veulent retenir que le fait que les écoles soient désormais ouvertes.
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live