publicité

L'eau de Basse-Terre source de méfiance entre le CHBT et Grand sud Caraïbes

La communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes a communiqué sur la qualité de l’eau distribuée par la communauté est de bonne qualité, notamment celle qui vient de l'’Unité de Beauvallon qui alimente entre autre le CHBT. Le centre hospitalier déconseille toujours sa consommation 

  • O. Lancien
  • Publié le
Après des analyses de l’agence régionale de santé de la Guadeloupe concernant la qualité de l’eau sur le site de Beauvallon à Basse-Terre, la communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes a communiqué sur la qualité de l’eau distribuée par la communauté est de bonne qualité. Dans ce communiqué, Lucette Michaux-Chevry, la présidente de la CAGSC affirme que l’eau est conforme aux normes de référence de qualité.
L’Unité de Beauvallon alimente entre autre le CHBT, le centre hospitalier de la Basse-Terre. L’établissement hospitalier, rappelez-vous, a mis en place des procédures de précaution. Le CHBT a demandé a ses patients de ne pas consommer l’eau, au sein de ses installations, et a même mis en place des douches filtrées. Le CHBT prend acte des résultats communiqués par l’ARS, mais maintien encore son principe de précaution.

Le principe de précaution au CHBT


L’établissement hospitalier reste ferme sur son process de sécurité. Ce sont ses analyses internes qui ont permis, en juillet dernier de déceler une eau non conforme à ses normes de sécurité. Dans une note d’information interne daté du 06 août dernier, que nous avons pu consulter, l’Equipe Opérationnelle d’Hygiène du Centre hospitalier de la Basse-Terre, a procédé, hier, vendredi à de nouveaux prélèvements pour vérification au niveau du bâtiment Pautrizel, le bâtiment des médecines. Préalablement, l’EOH, a procédé à des purges des réseaux d’adduction d’eau.
Des analyses qui seront connues le 15 août prochain. En attendant, les mesures de précaution initialement édictées restent de rigueur, à l’exception du plateau technique et du bâtiment Lacavé, un bâtiment qui abrite la chirurgie, la pédiatrie, les urgences et la gynécologie obstétrique. Pour ces deux bâtiments les restrictions de douches sont levées.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play