Petit-Bourg : début d'une grève illimitée de l'UTC-UGTG ce lundi

social petit-bourg
Mairie de Petit-Bourg

L'Union des travailleurs des collectivités (UTC), section syndicale de l'UGTG, a déposé un préavis de grève, qui prend effet ce lundi 22 février 2021, au sein des services municipaux de la ville de Petit-Bourg. La liste des revendications est particulièrement longue...

Décidément, la rentrée scolaire post vacances de carnaval ne se fera pas sans heurts...
D'abord parce que dans plusieurs établissements de l'archipel, les parents d'élèves promettent de se mobiliser contre le port du masque chirurgical, nouvellement imposé dès le CP (mais là n'est pas notre sujet).

A Petit-Bourg, s'ajoute le préavis déposé par l'UTC-UGTG.

Grève illimitée, dès demain, à Petit-Bourg

Les employés municipaux de la ville de Petit-Bourg, affiliés à l'Union des travailleurs des collectivités, section syndicale de l'UGTG, entreront en grève, dès ce lundi 22 février 2021.

Le maire Guy Losbar a été informé par communiqué :

Face à votre volonté de ne pas vouloir satisfaire nos revendications les plus justes et légitimes, nous vous informons que l'ensemble des agents de votre collectivité observerons un mouvement de grève illimitée, qui débutera le lundi 22 février 2021 à 00h00.

Nestorius Favel, secrétaire général de l'UTC-UGTG - communiqué du 14 février 2021

Outre les services en mairie, nul doute que le fonctionnement des établissements scolaires sera perturbé, par cette mobilisation, dans la mesure où l'entretien des écoles, ou encore le service de restauration scolaire incombent aux employés municipaux.

Longue liste de revendications

A lire le communiqué de l'UTC, il semble que le syndicat réclame, principalement, une mise à jour générale, afin que des décisions actées soient appliquées. Mais d'autres revendications s'ajoutent à cette liste.

Concernant les carrières, l'Union des travailleurs de collectivités réclame par exemple l'application des avis de la Commission administrative paritaire (CAP) et la reconstitution des carrières de tous les agents proches de la retraite (62 ans et plus).
La revalorisation du régime indemnitaire est aussi demandée.

Sur la question du temps de travail, les agents mécontents veulent l'augmentation des quotas horaires ; cela, dans toutes les collectivités et établissements publics, pas seulement à Petit-Bourg.
La suppression de la journée de carence est également exigée. Pour rappel, lorsqu'il est en arrêt maladie, le fonctionnaire territorial ne bénéficie du maintien de son traitement qu'à partir du deuxième jour d'arrêt de travail.

Quant au fonctionnement des services, un dossier en particulier est mis sur la table : la politique de gestion des déchets et des encombrants sur le territoire de la ville.

L'UTC-UGTG prône enfin le respect de l'exercice du droit syndical, au sein de la collectivité municipale.

Ecoutons les précisions du secrétaire général de l'UTC-UGTG, Nestorius Favel. Il a été joint par Chantal Horn :

Nestorius Favel : "èskè ord ay paka exékuté ou èskè moun ka fè sa yo vlé èvè travayè Tibou ?!".

Préavis de grève à Petit-Bourg

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live