Les femmes enceintes particulièrement vulnérables face aux brumes de sable

pollution
Brume de sable
Les brumes de sables, un peu moins nombreuses ce jeudi dans le ciel des Antilles, devraient revenir dès la fin de la semaine. Leur présence fait craindre pour la santé des personnes fragiles au nombre desquelles, les femmes enceintes. A leur propos, le GIP-RASPEG tire la sonnette d'alarme
D’après de récentes études menées aux Etats-Unis, ces brumes, venues du Sahara, sont chargées de minéraux, de métaux, mais également, même si à des niveaux peu élevés, d’arsenic et de matières fécales...
Ces poussières seraient responsables de l’augmentation de cas de méningites et de cancers. Et parmi les publics vulnérables figurent les femmes enceintes, et par conséquent leurs fœtus.
Risque pollution femmes enceintes
 

La femme enceinte pendant la grossesse, est soumise à une augmentation de la fréquence cardiaque et du débit cardiaque, en parallèle à l'élévation de la consommation d’oxygène. Ainsi, la distribution des substances ingérées ou inhalées peut se faire plus rapidement. La femme enceinte est dite «vulnérable » tout comme le fœtus qu'elle porte.

De fait, l’absorption de ces polluants atmosphériques peut agir sur le bon déroulement de leur grossesse. Ces polluants seraient notamment à l’origine de prématurité, et de problèmes respiratoires.

Chez le nouveau-né, une exposition aux polluants augmenterait le risque de développer des problèmes respiratoires plus fréquents tels que l'asthme et pourrait aggraver l'état de santé en cas de cardiopathies.

pollution foetale

Aussi est-il préconisé par le GIP-RASPEG Réseau Périnat « Naître en Guadeloupe », aux futures mamans, entre autres, d’éviter les sorties inutiles, d’aérer la maison, et de consommer des antioxydants.

Cette structure de coordination, d'appui, d'évaluation et d’expertise médicale dont les missions se situent en amont et en aval de la naissance est particulièrement mobilisée en raison du phénomène qui devrait encore durer dans les jours à venir. 
femmes enceintes

 

Les recommandations du GIP-RASPEG Réseau Périnat « Naître en Guadeloupe » :

·       Éviter toute sortie inutile
·       Aérer la maison aux heures les moins chaudes de la journée pièce par pièce
·       Privilégier le nettoyage avec une serpillère humide au lieu du balayage pour éviter la propagation des particules
·       S’informer de la qualité de l'air (GWAD’AIR)
·       Limiter les sorties en extérieur lors des pics de pollution
·       Éviter de faire du sport en cas de pics de pollution
·       Limiter les balades près des grands axes routiers
·       Éviter de sortir aux heures les plus chaudes où les concentrations de polluants sont plus élevées
·       Consommer des antioxydants
·       Prendre une douche en rentrant peut limiter une partie de l’exposition
·       Porter un masque protège de l'inhalation des particules même si certains polluants peuvent le traverser

Pour toutes informations, orientations et conseils, les femmes enceintes peuvent contacter la Plateforme Territoriale d’Appui du GIP-RASPEG au 0590 47 17 00.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live