publicité

Célébration du centenaire de la naissance de Moune de Rivel, l'une des ambassadrices de la chanson créole

Ce 7 janvier marque le 100ème anniversaire de la naissance de Moune de Rivel. Des commémorations d’une année débutent ce dimanche au Mémorial Acte. Un hommage qui permettra de découvrir ou redécouvrir l'histoire musicale de cette grande ambassadrice de la chanson créole.

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
La Guadeloupe va célébrer un monument de sa culture, Moune de Rivel.
Ce 7 janvier, commence les célébrations autour du centenaire de la naissance de cette grande dame de la chanson, de la musique et du cinéma. Pendant un an, les manifestations vont se multiplier. Elles commencent aujourd’hui avec une commémoration cet après-midi au Mémorial Acte à Pointe-à-Pitre.

De son vrai nom Cécile Jean-Louis Baghio'o, Moune de Rivel est née à Bordeaux le 7 janvier 1918 de parents guadeloupéens, Henri Jean-Louis Baghio'o et Fernande De Virel.
Sa mère est une musicienne, diplômée du Conservatoire de Paris (violon et piano), professeur de musique. La petite Cécile grandit entourée d'instruments et voit régulièrement passer de grands noms de la musique antillaise. 
C'est donc naturellement qu'épaulée par sa mère, elle entame une carrière, en donnant un premier récital à Paris, à l'âge de 15 ans. Repérée à la fin de la guerre par un militaire américain, également agent d’une compagnie de disque, Moune de Rivel signe un contrat de deux mois avec le café Society de New York. Elle restera finalement deux ans aux Etats-Unis, et épousera le pianiste de jazz Ellis Larkins. Elle joue aussi dans le film "Night Club Room".
A son retour à Paris, elle ouvre son propre cabaret et n'aura de cesse de faire connaître la musique antillaise et aider à l'émergence de nouveaux talents. 

A (re) voir le reportage de Lise Dolmare : 
Moune de Rivel


Pour beaucoup, Moune de Rivel était la gardienne et l'ambassadrice de la culture musicale créole sur tous les continents. Ses héritiers culturels ont souhaité lui rendre hommage. Parmi eux, la chanteuse Winny Kaona. Elle est d'ailleurs à l'initiative du groupe de travail qui a planché sur cette commémoration. Elle était l'invité d'Eddy M. Golabkan.  

A (re) voir : 

Winny Kaona

 

Sur le même thème

  • culture

    Les festivals dans l'impasse

    Après le FEMI reporté au mois de mai prochain, pour manque de financements, C’est au tour du Terra festival d’envisager l’annulation de l’évènement pour cette année. Certains festivals sont à la peine, d'autres émergent. Trop d’évènements ou pas assez de fonds publics à se partager.

  • culture

    La 2ème édition de « Rire En Folie » se joue ce soir

    Des humoristes de Guadeloupe, mais aussi de Martinique, de Guyane, d’Haîti ou de l’Hexagone, seront ensemble ce soir au Palais des Sports pour proposer au public de terminer l'année...en riant ....

  • culture

    Quand le gospel coule dans les veines de Karukéra

    Gospel en Karukera a été lancé samedi dernier. Jusqu’au 16 décembre prochain, le Gospel va enchanter le cœur des Guadeloupéens avec de nombreux rendez-vous, au Palais Des Sports Laura Flessel à Petit-Bourg ou encore au Ciné Théâtre de Lamentin.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play