guadeloupe
info locale

Clients de la prostitution, vous risquez gros !

justice
Girophare police
Le weekend dernier, un homme était placé en garde à vue pour avoir payé une relation sexuelle avec une prostituée dans le quartier de Carénage. C’est le second en l’espace de seulement quelques semaines à faire l’objet d’une instruction en procédure pénale pour des faits de cette nature.
 
Depuis la loi du 13 avril 2016 le consommateur du système prostitutionnel peut être est puni pénalement.
 

Que dit la loi ?
« Le fait de solliciter, d'accepter ou d'obtenir des relations de nature sexuelle d'une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, en échange d'une rémunération, d'une promesse de rémunération, de la fourniture d'un avantage en nature ou de la promesse d'un tel avantage est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe ».
L'amende de cinquième classe, s'élève à 1500 euros. Une somme qui est plus que doublée en cas de récidive. Elle grimpe alors à 3750 euros.

Passez par la case « prison »
Le contrevenant s’expose également à une sanction plus sévère encore que l’amende : il risque la prison si la personne sollicitée est mineure ou présente une « particulière vulnérabilité apparente ou connue de l’auteur ».
Comptez alors trois ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende.

Stage à vos frais...
Si malgré le caractère dissuasif de la mesure vous veniez à passer outre, vous pourriez enfin être également contraint de suivre à vos frais un stage de sensibilisation à la lutte contre l’achat d’actes sexuels.



 


 
Publicité